Brest, le chantier sur de bons câbles

Vendredi 31 Juillet 2015

C’est enfin acté. Réuni en session extraordinaire, Le conseil communautaire de Brest Métropole a voté et a déclaré d’intérêt général la liaison aérienne de Brest : le coup d’envoi des travaux du premier transport par câble urbain en France a été donné.

Brest téléphérique

Le vote intervenu le 9 juillet dernier était la dernière étape avant le lancement du chantier et faisait suite à la réception du rapport du commissaire-enquêteur qui s’est pour partie basé sur l’enquête publique qui avait été menée. Cette dernière a d’ailleurs peu mobilisé puisque seulement 53 observations ont été émises. Les conclusions du commissaire-enquêteur sont claires : le projet est en conformité avec les dispositions du SCOT du pays de Brest et du PLU de Brest Métropole. Le coût de l’opération n’est pas excessif, le financement est assuré et les coûts d’exploitation prévus n’engendreront pas d’augmentation de l’imposition locale. Qui plus est, le projet respecte tous les critères environnementaux et participera à désenclaver une partie de la ville située sur la rive droite de la Penfeld. En bref, le commissaire-enquêteur a donné son feu vert même s’il a émis deux recommandations qui vont être prises en compte et intégrées au projet, comme tient à le souligner Alain Masson, premier vice-président de Brest Métropole. « Nous allons les prendre en compte. La première concerne l’accessibilité piétonne de la station rive gauche. Il s’agit de veiller à la bonne cohabitation entre les piétons et les flux de circulation automobile. La deuxième porte sur la sécurité dans les cabines. Nous sommes-là dans la même logique que pour le tram et le bus, nous allons donc augmenter la présence de médiateurs et des agents de sécurité, notamment en fin de semaine ». Alain Masson a également souligné que ces éléments ont été présentés au conseil communautaire du 9 juillet, qui a entériné le projet. Ne reste donc plus qu’à finir d’instruire les permis de construire et le chantier devrait débuter à la fin du mois de juillet. Ce sont trois permis de construire qui ont été déposés et qui doivent être délivrés. Le premier concerne la gare des Ateliers, sur la rive droite de la Penfeld, le deuxième concerne le pylône et le troisième la gare bas de Siam, situé sur la rive gauche. Dès ces derniers émis par les autorités compétentes, les travaux pourront débuter selon le programme établi.

Brest, le chantier sur de bons câbles

  • Fin juillet 2015 à fin janvier 2016 : gare des Ateliers, rive droite,
  • De septembre 2015 à janvier 2016 : gare bas de Siam, rive gauche,
  • Octobre 2015 à fin janvier 2016 : montage du pylône,
  • Mi-janvier à fin mars 2016 : équipements,
  • Février-mars 2016 : pose des câbles,
  • Fin mars 2016 : arrivée des cabines,
  • A partir d’avril 2016 : réglages et essais.

Estimé à 19,1 millions d’euros, le téléphérique de la Penfeld devrait être mis en service à l’automne 2016 et sera, rappelons le, le premier transport par câble urbain en France.

Brest gare téléphérique

Un projet global

Le téléphérique de la Penfeld s’inscrit dans un projet global : celui de relier les deux rives du cours d’eau à moindre coût, la construction d’un nouveau pont étant estimée entre 30 et 60 millions d’euros, pour ouvrir une nouvelle jonction vers le futur quartier des Capucins. En parallèle de la construction du téléphérique, c’est tout un quartier qui va émerger.
Les promoteurs du nouvel éco-quartier des Capucins ont d’ailleurs débuter la construction de 560 logements. Et ce n’est pas tout puisque d’anciens ateliers d’une superficie de 25 000 m2 vont être reconvertis en commerces, en médiathèque et en activités tertiaires.
Le nouveau quartier des Capucins fait partie d’un vaste plan d’aménagement lancé par la Métropole pour les années à venir afin de développer de manière équilibrée les deux rives de la Penfeld, l’agglomération brestoise s’étant essentiellement développée sur la rive gauche.
Le téléphérique sera le trait d’union entre l’Est et l’Ouest de l’agglomération et correspond à l’idée d’une nouvelle façon de penser les déplacements intra-muros, économiques et écologiques.

 

© Photos BMF , D.R.

A lire aussi

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Samedi 7 Septembre 2019

4è rencontre montagne partagée
La Grave (05)

Du 07 au 14 septembre 2019

Congrès de la Fédération internationale des patrouilles de ski,
Bariloche (Argentine)

Du 09 au 10 septembre 2019

Sport Achat Summer,
Lyon (69)

Du 13 au 14 septembre 2019

Open Interstations,
Pont Royal - Mallemort (France)