Crédit Agricole des Savoie

Des transports par câble « A la Française »

Vendredi 18 Décembre 2015

Haute couture, nanotechnologie, architecture, gastronomie, …, nombreuses sont les activités dotées d’un style dit « à la Française ». C’est aussi le cas des remontées mécaniques sur le marché de prestige que constituent les domaines skiables tricolores, le marché de Doppelmayr France, constructeur installé en France depuis 1987, et Mauriennais depuis 1992.

De ses prémices à Nice sous le nom Études de Transports, à son emménagement au cœur de la Savoie, à Modane, Doppelmayr France, filiale du groupe Doppelmayr, est un constructeur dont l’activité est structurée comme celle de ses homologues. Une activité très majoritairement française.
Et cela commence dès les négociations et la vente car le service commercial, intégré à la filiale, agit en toute indépendance. La seule recommandation de la maison mère basée à Wolfurt en Autriche est de répondre à tous les appels d’offres sur le territoire français, ceci depuis la fusion des grands constructeurs européens devant aboutir en 2000 et 2003 à la création des deux grands groupes actuels.
Chaque nouvel appareil commercialisé et destiné au marché français prend naissance dans les bureaux de Doppelmayr France situés à Modane.

Le télésiège Crêt du Loup (La Clusaz) dispose de l’embarquement par accostage.
Le télésiège Crêt du Loup (La Clusaz) dispose de l’embarquement par accostage.

Au sein de l’équipe d’une quarantaine de salariés – pour la grande majorité des Savoyards - le bureau d’études regroupe une dizaine d’employés ; calculateurs, ingénieurs, projeteurs, ingénieurs béton : ce sont eux qui mènent l’étude des futurs appareils, la conception de leur ligne et leur dimensionnement. Si des études de génie civil béton ou structure métallique plus approfondies doivent être conduites, elles le sont par des bureaux d’études sous-traitants, français eux aussi.
Une fois achevée l’étude d’un appareil, Doppelmayr France engage l’étape suivante : l’approvisionnement du matériel.
A l’instar des autres constructeurs, les composants spécifiques – mécaniques de gares, machinerie,  pinces, sièges – sont fournis par la maison mère, à Wolfurt en Autriche pour ce qui concerne Doppelmayr France.
Les composants des ouvrages de ligne – fûts, potences, passerelles – proviennent de France ou différents pays de la communauté européenne en fonction des volumes et des impératifs de délais.

Le Pardatschgrat (Ischgl), symbole de la dernière génération de 3S.
Le Pardatschgrat (Ischgl), symbole de la dernière génération de 3S.

 

Pour tous les autres composants, Doppelmayr France fait appel à la sous-traitance française. Le câble est ainsi le plus souvent fournit par la câblerie de Bourg-en-Bresse d’ArcelorMittal Wire France. Pour ce qui relève de l’équipement électrique, le partenaire privilégié est une entreprise de la région lyonnaise, Seirel Automatismes. La gamme de couverture bois des gares – spécificité française du groupe Doppelmayr – fait appel à la menuiserie savoyarde Amevet. Pour ne citer qu’elles…
La phase de montage est elle assurée par l’un des deux partenaires de confiance de Doppelmayr France : Somerm ou MBTM, respectivement basées en Savoie et en Isère.

La couverture bois, une spécificité française, sur la gare du télésiège Gypaète (Les 7 Laux).
La couverture bois, une spécificité française, sur la gare du télésiège Gypaète (Les 7 Laux).

 

Quant au suivi des réalisations, il s’appuie sur 5 ingénieurs chargés d’affaires et 4 conducteurs de travaux de Doppelmayr France ; les premiers sont présents a minima sur les réunions de chantier hebdomadaires, quand les seconds pilotent les entreprises au quotidien.
Toutes ces fournitures et prestations effectuées par des entreprises françaises représentent environ 60% du budget d’investissement d’une installation neuve type TSD.
Enfin le SAV est, lui aussi, basé à Modane, s’appuyant sur 6 personnes dont un électricien.

La Portette (Val Thorens), le dernier-né des télésièges avec embarquement à double-contour. © T.Maillard
La Portette (Val Thorens), le dernier-né des télésièges avec embarquement à double-contour.
Photo : © T.Maillard

A l’heure où le « Made in France » est si important aux yeux des clients et des collectivités, Maîtres d’ouvrage, l’activité de Doppelmayr France fait en grande majorité appel à des savoir-faire français.
Savoir-faire et imagination : deux ressources dont le constructeur a toujours fait preuve, d’abord à Nice puis à Modane, au point de devenir un laboratoire d’innovations pour l’ensemble de l’activité du groupe Doppelmayr. Du développement du premier télésiège débrayable 6 places au monde par Études de Transports, à la conception de la seconde génération de 3S à Val d’Isère, en passant par la mise au point des technologies d’embarquement double-contour ou par accostage, ou encore à l’exploitation d’une télécabine sans opérateur (ESO) à Val Thorens : toutes ces innovations mises au point par Doppelmayr France ont ensuite été intégrées à la gamme de produits du groupe Doppelmayr.
Bien plus qu’une agence commerciale ou qu’un simple ensemblier, Doppelmayr France est un constructeur français qui a activement participé aux évolutions qui font aujourd’hui partie du quotidien des domaines skiables, en France et au-delà.

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Mercredi 23 Octobre 2019

Camp’air 2019 - Salon professionnel des hébergements de plein air,
Marche-en Famenne (Belgique)

Du 29 au 31 octobre 2019

30e Convention nationale de l’intercommunalité,
Nice (France)

Du 29 au 31 octobre 2019

30e Convention nationale de l’intercommunalité,
Nice (06)

Du 08 au 10 novembre 2019

Salon Expérience Montagne,
Paris (75)