Grand ski : Ce grand laboratoire qu’est la montagne

Dimanche 16 Février 2020

Lieu de prospectives et de réflexion, les Rencontres Grand Ski l’étaient cette année encore. Conscient de ses faiblesses, le secteur de la montagne touristique ne cesse de s’interroger. Clientèle, hébergement, activités sont plus que jamais à l’ordre du jour.

Le 20 janvier dernier, ces rencontres ont débuté par l’exposé d’une étude Sociovision présentée par Lise Brunet. Menée par Atout France et la Banque des Territoires, cette étude d’attractivité de la destination « Montagne » auprès des clientèles française et européenne * s’intitulait : Les stations de montagne à l’horizon 2030-2035 - Quelle expérience touristique développer en France ? Ses conclusions viennent confirmer des tendances que la profession avait cernées mais dégagent également de nouveaux enseignements.
Sans surprise, l’hiver reste le moteur de la montagne touristique, même si l’attractivité de cette saison s’érode (de 2 à 14 pts selon les pays). Le point positif vient de l’été dont l’attrait progresse partout (entre 2 et 8 pts), sauf en France où il reste stable.
Déjà identifié, le prix (40 %) est le premier frein qui fait hésiter les Français à venir (plus souvent) en vacances ou en week-end à la montagne l’hiver, suivi par l’affluence sur place (28 %), et l’accessibilité du lieu (19 %). Les raisons sont différentes pour la période estivale : derrière le prix toujours (21 %), viennent le manque de présence à l’esprit (17 %) et le manque d’activités en cas de mauvais temps (15 %).

L’attractivité naturelle de la montagne

L’âge de la première expérience est prépondérant : 70 % des touristes français attirés par la montagne y sont allés pour la première fois étant enfant ou ado (68 % pour la moyenne européenne), auxquels on peut ajouter les 10 % qui y ont grandi.
Pour les Français attirés par la montagne, quatre facteurs d’attractivité liés au cadre même devancent le ski/la glisse (33 %). Il s’agit de la neige et des paysages (tous deux à 55 %), de l’air pur/l’oxygène et du cadre montagnard (tous deux à 48 %).
L’étude s‘est aussi penchée sur les priorités liées à l’hébergement. Les attentes sont d’abord liées à la qualité des espaces privatifs. Parmi les améliorations prioritaires citées par les touristes pour réhausser la qualité d’un séjour en France : disposer d’une literie récente et confortable, de toilettes séparées, et d’une connexion internet haut débit.

* : étude en ligne menée en octobre et novembre 2019 sur un échantillon représentatif de 1 000 personnes, entre 16 et 70 ans,  dans sept pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni), soit 7 000 sondages, avec un focus particulier sur les répondants qui ont admis être attirés par la montagne.

 

Retrouvez l'article complet dans le numéro 277 de Montagne Leaders en kiosque, ou en le commandant en ligne.

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Du 14 au 19 avril 2020

70e Challenge des moniteurs,
Vars (05)

Du 22 au 24 avril 2020

Mountain Planet, ANNULÉ
Grenoble (38)

Du 27 au 28 avril 2020

SkiDebrief,
Val d’Isère (73)

Du 04 au 07 mai 2020

NSAA National convention,
Amelia Island (États-Unis)