POMA

Interview : Jean-Marc Silva Directeur de France Montagnes

Mardi 13 Février 2018

C’est depuis son bureau, situé à Francin, au cœur de la Savoie et du parc d’activités Alpespace, que Jean-Marc Silva nous a reçu. L’occasion de balayer l’actualité de France Montagnes, de se projeter vers l’avenir, et de parler montagne. D’ailleurs, le directeur de France Montagnes en connaît les différents prismes, les multiples facettes : l’aménagement, lui qui a collaboré au sein de l’entreprise Poma  ; l’exploitation, lui qui était à la tête de la station des 7 Laux, la promotion, lui qui a dirigé l’Office de Tourisme des Arcs et créé la Centrale de Réservation des Arcs en 1993. Puis, dix ans après, il rejoint le projet de création du site Arc 1950 porté par Intrawest. Egalement tour opérateur dans une compagnie maritime et agent de voyage à Saint Malo et passé par le monde industriel dans sa jeunesse, Jean-Marc Silva s’est forgé, au fil des années, une solide expérience ainsi qu’une vision complète des problématiques et enjeux du monde de la montagne. S’il a fait une partie de sa carrière aux Arcs, il continue d’ailleurs à y vivre. La raison ? En «  vivant les pieds dans la pente  », il se sent légitime à contribuer à porter la voix de la montagne française. Mais, s’il habite en montagne, c’est surtout la montagne qui semble l’habiter… Rencontre avec Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes.

Jean-Marc Silva Directeur de France MontagnesMontagne Leaders : Comment est née France Montagnes ? Pouvez-vous revenir sur la genèse de l’association ainsi que sur sa vocation et ses missions ?
Jean-Marc Silva :
France Montagnes a été créée en 2010 par la volonté de ses membres fondateurs : l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne alors présidée par Gilbert Blanc-Tailleur, Domaines Skiables de France présidée par Pierre Lestas et le Syndicat National des Moniteurs de Ski Français présidé par Gilles Chabert. La volonté, en créant France Montagnes, était de mutualiser trois missions et deux structures qui existaient précédemment. France Montagnes est ainsi devenu le regroupement de PAM, Professionnels Associés de la Montagne créé dans les années 1989, de Ski France International qui était l’organisme de promotion de la montagne française via les grandes stations qui allaient démarcher ensemble à l’international, et la mission de relations presse qui était tenue auparavant par l’ANMSM, qui s’est auparavant appelé  ANMSSHE – pour Association Nationale des Maires de Stations de Sports d’Hiver et d’Eté – et qui œuvrait sous le nom de Ski France International.
L’objet de France Montagnes présidée par Jean-Luc Boch est la promotion de la montagne française en France et à l’étranger. C’est aujourd’hui le premier réseau des acteurs de la montagne, puisque autour des trois membres fondateurs, nous avons une cinquantaine de membres qui ont tous des réseaux importants. Par exemple, l’ANMSM présidée aujourd’hui par Charles-Ange Ginesy représente 105 stations classées, DSF 250 sociétés et 350 domaines skiables, et le SNMSF 250 écoles de ski et 17 000 moniteurs.
Nous pouvons également nous appuyer sur la Fédération française de Ski, l’Union Sport et Cycle qui regroupe 1 200 magasins en montagne ainsi que les fabricants de matériel de montagne, du Syndicat National des Guides de Montagne, de Moniteur Cycliste Français, de Nordic France, de l’AFMONT et du Cluster montagne, des aéroports, des hébergeurs, des régions, des départements, des stations, des enseignes et des partenaires notamment avec Atout France.

ML : La vocation première de France Montagnes était d’assurer la communication de la destination France sous l’unique prisme des sports d’hiver, ou la promotion de la montagne estivale, voir quatre saisons, était-elle déjà présente dans l’esprit des fondateurs ?
J.M.S.
: Lors de la fusion, PAM était plutôt orienté vers l’hiver, Ski France International également. Les relations presse couvraient quant à elles à la fois l’hiver et l’été, donc déjà il y avait un axe vers la montagne estivale. Quand France Montagnes a été créée, le nom juridique de l’entité était Ski France Montagnes. Pour des raisons liées à la promotion de la montagne quatre saisons, le nom commercial a été raccourci à France Montagnes.

ML : Quel est le rôle d’Atout France au sein de France Montagnes ?
J.M.S. :
Atout France est notre partenaire institutionnel numéro 1. Atout France n’a pas de cluster « montagne ». J’entends ici « cluster » au sens premier du terme, et non pas au sens Cluster Montagne, association que nous connaissons et à laquelle nous sommes adhérents réciproques. Atout France travaille par groupe, par thématique. Et, la thématique montagne est
aujourd’hui « travaillée » avec France Montagnes. Nous sommes des spécialistes de la montagne, et nous travaillons bien évidemment de concert sur la promotion de la montagne, tout en étant indépendant puisque nous sommes une association loi 1901.
France Montagnes peut s’appuyer sur les 35 bureaux internationaux d’Atout France, sur leur expertise et leur savoir-faire en matière de promotion de la destination France, et eux s’appuient au besoin sur notre expertise montagne. Grâce à notre collaboration, nous sommes en mesure de dire que sur tel ou tel marché, nous devons créer des actions purement montagne, et a contrario que sur certains marchés, il n’est pas encore nécessaire de réaliser des opérations spécifiques montagne.
C’est une concertation, une stratégie que nous menons côte-à-côte, avec l’aide de nos experts : stations, régions et départements notamment.
Notre travail est toujours collaboratif. Quand nous définissons nos plans d’actions, nous établissons des commissions où l’ensemble de la montagne française est représenté. Cela signifie que quand France Montagnes prend la parole, ce n’est pas la parole d’une association ou d’une agence qui s’exprime, mais bien celle de la montagne française. Il s’agit d’une voix forte, qui porte un message unique. Et ça, ça n’a pas de prix vis-à-vis de la concurrence.

 

Retrouvez l'interview complète dans le N°265 de Montagne Leaders

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Du 06 au 07 septembre 2018

Les Entretiens internationaux du tourisme du futur « Du développement durable au développement éthique et responsable dans le tourisme en 2030-2050 »,
Château de Vixouze (France)

Du 10 au 11 septembre 2018

Sport Achat Summer,
Lyon (France)

Du 10 au 11 septembre 2018

Bikexpo,
Lyon (France)

Du 13 au 15 septembre 2018

Open Interstations,
Mallemort (France)