Juridique et institution : SNTF – DSF

Lundi 4 Juin 2012

L’histoire commence en 1938, le SNTF regroupait alors 15 adhérents et à peu près autant de remontées mécaniques. Il se posait à l’époque comme un lieu de discussion et d’échanges entre professionnels. L’épopée du ski, des remontées mécaniques va prendre de l’ampleur, le SNTF fera de même.

Un Syndicat qui vit avec son temps

La structure va évoluer, la création d’un poste permanent de secrétaire général marquera une réelle étape dans cette évolution. De solides fondations se mettent en place, au service d’un secteur qui se professionnalise et qui a besoin d’un cadre. C’est Jean-Charles Simiand qui va essuyer les plâtres, lui qui est aujourd’hui la mémoire du syndicat, a été de tous les grands tournants de la profession : modification de la fiscalité, liberté des prix, loi Montagne, Nivalliance,… et bien d’autres. «La force du syndicat c’est d’avoir regroupé du plus petit au plus grand, pratiquement tout le monde». Monde qui a évolué, qui a su s’adapter ; le SNTF devenu DSF en a fait tout autant, fort de ses leitmotivs qui sont le conseil, la représentation et la défense de ses adhérents.

DSF

Une organisation bien rodée

Domaines Skiables de France est organisé autour d’un Comité Directeur et de 6 commissions thématiques (par ordre de création depuis 1938) :

  • Social Formation
  • Remontées Mécaniques
  • Communication et Economie
  • Pistes et Environnement
  • Juridique et Fiscal
  • Sécurité du Travail.

L’équipe des permanents du syndicat est le miroir des commissions : le syndicat comporte généralement un chargé de mission référent par commission, sous la responsabilité du délégué général. Un pôle administratif permet de gérer toutes les tâches d’accueil, d’appui aux commissions et de gestion du syndicat.

 

Plusieurs cordes à son arc

Les missions du syndicat sont claires :
créer les conditions de prospérité pour la branche, en apportant la bonne information à la bonne personne, au bon moment.

Anticiper, dans une vision prospective, et accompagner la profession dans l’intégration des mutations.
La feuille de route est définie pour le syndicat et déclinée pour chaque commission lors d’une réunion du bureau qui se tient traditionnellement au mois de septembre. Tous les présidents de commission sont associés afin de coordonner l’ensemble des chantiers transversaux, de plus en plus nombreux, qui impliquent au moins deux commissions.
Les dossiers transversaux les plus emblématiques sont : la sécurité du travail, qui associe les aspects humains, juridiques et techniques. Le management de la sécurité client (pistes et remontées mécaniques), qui intègre des considérations juridiques et des éléments de communication. L’aménagement en montagne (urbanisme, environnement, politique de la montagne) et la professionnalisation (formation professionnelle, examens, employabilité…)
Chaque commission propose et déploie la stratégie du syndicat, sous le contrôle du comité directeur (élu par l’assemblée générale).

 

Les commissions à la loupe

Social-Formation : Dialogue social, sécurisation des parcours professionnels, convention collective, management, formation professionnelle.
La commission planche actuellement sur la négociation concernant la pénibilité et l’égalité hommes/femmes avec les syndicats de salariés ; la professionnalisation (examens), avec la mise en place des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) et le Handicap au travail.

Remontées Mécaniques : réglementation technique et de sécurité, dialogue avec l’autorité de contrôle (ministère des Transports), maîtrise des coûts.
Les dossiers en cours traitent de l’organisation du retour d’expérience ; de l’évolution de la réglementation et du contrôle ; des exigences de sécurité du travail pour les installations.

Economie et Communication : Publications, tableau de bord économique, calendrier des vacances scolaires, clientèle.
Au menu du moment : la relance du ski chez les jeunes, en partenariat avec les autres professionnels et collectivités ; le calendrier scolaire 2013/2014, dont la publication doit intervenir cet été et l’immobilier de loisir en montagne.

Pistes et Environnement : réglementation et sécurité pour les pratiquants, secours aux personnes, dialogue avec l’ensemble des parties prenantes, maîtrise des coûts. Les dossiers d’actualité portent sur les produits déflagrants pour le déclenchement des avalanches ; les actions de prévention et le management.

Juridique et Fiscal : Droit public, droit commercial, droit des responsabilités, fiscalité.
Au programme : la fiscalité foncière ; les délégations de service public ; Nivalliance, l’assurance mutualisée des aléas d’exploitation (2,6 M€ d’indemnisation versés en 2011).

Enfin la commission Sécurité du Travail : Née en 2012, cette commission est au point de convergence des enjeux sociaux en lien avec la santé au travail, la réglementation, le management et le comportement des salariés.
Des services nouveaux ont été développés au bénéfice des adhérents par le biais d’une EURL dont le syndicat est l’actionnaire unique. Cette société commerciale permet de proposer aux adhérents des achats groupés, des fournitures et des formations. Domaines Skiables de France Formation est l’organisme créé par les entreprises et pour les entreprises de la branche. Il propose un large éventail de formations en matière social-ressources humaines, management, travail en hauteur-évacuation, responsabilité, réglementation, sécurité du travail, tutorat, conduite, accueil-vente.

 

Un Syndicat qui bouge

En 2010, décision a été prise de changer de dénomination. Deux raisons à ce changement de cap. Plus de lisibilité, pour une prise de parole efficace auprès des partenaires, auprès des élus et de la presse, accompagnée d’une charte graphique renouvelée. Et pour mettre en avant l’ensemble des métiers des entreprises adhérentes. Métiers qui se sont enrichis au fil des ans, pour inclure l’ensemble des aspects qui conditionnent la réussite d’une entreprise : management, remontées mécaniques, pistes, marketing, commercialisation, droit, qualité, achats, environnement, etc. Les «exploitants» sont désormais de véritables «opérateurs» de remontées mécaniques et de domaines skiables. Le nom de la chambre professionnelle devait changer, de la même façon que le champ de la convention collective avait déjà été élargi en 2009 pour inclure les domaines skiables.

 

Et l’international dans tout ça ?

La France est l’une des toutes premières nations du ski. A ce titre, Domaines Skiables de France occupe la place qui lui revient dans différentes instances internationales. L’OITAF, Organisation Internationale des Transports à Câbles, rassemble les constructeurs de remontées mécaniques, les exploitants et
les autorités de surveillance des 5 continents. Ses commissions thématiques
de travail échangent et comparent les situations des différents pays. Elles
produisent également des données et des recommandations qui font référence. Domaines Skiables de France en détient actuellement la vice-présidence. L’OITAF est représentée à Bruxelles au sein du comité de suivi de la directive transports
à câbles (2000/9/CE). www.oitaf.org

La FIANET, Fédération Internationale des Associations Nationales d’Exploitants de Téléphériques, rassemble les chambres professionnelles d’exploitants des pays d’Europe. Domaines Skiables de France assure la fonction de trésorier de cette association. La FIANET est représentée à Bruxelles, elle aussi, au comité de suivi de la directive transports à câbles (2000/9/CE). En outre, Domaines Skiables de France représente la FIANET dans son rôle d’observateur au sein de la Commission Permanente de la Convention Alpine, qui concerne les 8 pays de l’Arc Alpin. www.alpconv.org


Nombre de journées-skieurs pour la saison 2010/2011.

 

Dossier réalisé grâce à l’aimable participation de Pierre Lestas, président, et Laurent Reynaud, délégué général DSF.

Photos : © DR

 

Les innovations

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Jeudi 23 Mai 2019

Next Tourisme 2019 : « Destination expériences - Optimiser le parcours, valoriser le voyage »,
Paris (France)

Du 23 au 24 mai 2019

6e Conférence de l’Association francophone de management du tourisme,
Perpignan (France)

Du 23 au 24 mai 2019

10es Rendez-vous de l’UNAT « L’utilité publique du tourisme, l’utilité sociale des vacances »,
Carqueiranne (France)

Du 28 au 30 mai 2019

Congrès des stations de ski du Québec (au Chateau Bromont),
Cantons-de-l’Est (Canada)