Mi Teleférico à La Paz, la révolution du transport urbain

Mercredi 22 Octobre 2014

Publi-reportage Doppelmayr - Episode 8.

Avec Mi Teleférico, Doppelmayr a déployé son savoir-faire pour permettre aux habitants de La Paz de repenser leurs déplacements.

Miteleferico La Paz linea roja Doppelmayr

Dans son application urbaine, le continent sud-américain n’en est pas à sa première installation de transport par câble, il aurait même un ou plusieurs temps d’avance en la matière. Pour autant, La Paz et Doppelmayr écrivent une page marquante de l’histoire de ce mode de transport avec ce qui devrait être pour quelques années encore le plus grand réseau de télécabine appliqué au milieu urbain.

Miteleferico La Paz works Doppelmayr

Miteleferico La Paz works Doppelmayr

Nuestra Señora de La Paz (3 660 mètres), la capitale la plus haute du monde, s’étend sur  près de 1 000 m de dénivelé. Un premier élément de topographie qui contraint rapidement piétons et cyclistes à se tourner vers les moyens de transport mécaniques : automobiles, autobus, taxis, ou motocyclettes. Une démarche logique qui présente toutefois un inconvénient lorsque l’on sait que La Paz, associée à El Alto et Viacha, représente le deuxième bassin démographique du pays avec 1,6 million d’habitants ! Les ennuis classiques liés aux différents modes de transports terrestres motorisés précités - embouteillages, pollution et accidentologie - prennent alors une toute autre dimension.

Miteleferico La Paz works Doppelmayr

C’est dans ce contexte que le gouvernement bolivien conclut en septembre 2012 le projet d’un réseau de transport par câbles pour solutionner la problématique des déplacements dans la capitale. En réalisant le tout premier appareil de ce type en Bolivie, Doppelmayr signe également le plus grand projet de l’histoire du câble dans son environnement urbain : trois lignes de télécabines débrayables sont programmées, trois lignes aux couleurs du drapeau bolivien, Roja, Amarilla et Verde. Ces trois lignes interconnectées constituent le plus grand réseau de transports par câbles au monde, avec près de 11 kilomètres.

Miteleferico La Paz works Doppelmayr

Miteleferico La Paz works Doppelmayr

La Linea Roja comprend trois stations - Estación Central, Yacimientos, et 16 de Julio - la Linea Amarilla quatre - Parque Mirador, Buenos Aires, Sopocachi et Libertador - tout comme la Linea Verde : Libertador, Alto Obrajes, 17 Obrajes et Irpavi.

Miteleferico La Paz works Doppelmayr

Mi Teleférico, c’est le nom de ce réseau, propose un service de transport disponible 17 heures par jour, entre 05.00 et 22.00. Parmi les atouts mis en avant par l’exploitant Mi Teleférico : une solution de transport en continu, bien plus disponible que le transport routier, accessible aux personnes à mobilité réduite, sûr, confortable et silencieux. Avec une emprise au sol réduite, la solution du câble permet de s’affranchir de manière non polluante des différentes obstacles fréquemment rencontrés en ville : cours d’eau, parcs, bâtiments, voies ferrées, ou dénivelé. Une qualité qui trouve son corollaire dans des conditions d’installation peu évidentes. Au sein d’une cité à l’urbanisation anarchique, où l’activité quotidienne ne s’arrête évidemment jamais, les équipes du groupe Doppelmayr/Garaventa ont du rivaliser d’ingéniosité pour parvenir à tout mettre en place rapidement, à l’image du pylône 4 de la Linea Roja, constitué de 8 futs pour une hauteur totale dépassant les 46 m.

Miteleferico La Paz works Doppelmayr

Les travaux ayant débuté en fin d’année 2012, le président Evo Morales a déjà pu inaugurer la première de ces trois lignes en mai dernier.

L’insertion de Mi Teleférico est autant sociale qu’esthétique. Si les 77 pylônes et les bâtiments des gares s’adaptent au mieux dans l’environnement existant, les stations sont destinées à abriter des services à la population : bibliothèques, commerces, restaurants, etc. Mi Teleférico constitue plus qu’un simple transport et incarne un véritable lien social. Ce lien avec les habitants est essentiel ; c’est pourquoi le logo reprend l’initiale du mot « Teleférico », qui est aussi celle de Travail, Tourisme et Tous ; les six bandes de couleur représentant les 6 câbles de l’intégralité du réseau.

Miteleferico La Paz linae roja Doppelmayr

Sur ces 3 lignes, quelques 443 cabines CWA Omega IV-10 LWI circuleront à une vitesse d’exploitation de 5 m/s ; avec une capacité d’embarquement de 10 personnes assises, elles garantiront un débit de 3 000 p/h par ligne dans chaque sens et sur chaque ligne.

Miteleferico La Paz linea roja Doppelmayr

Les cabines arrivent en gare à raison d’une toutes les 12 secondes, débrayées pour permettre aux usagers d’embarquer et de débarquer aisément. Durant le trajet, les véhicules laissent l’air circuler via les fenêtres sur les portes et le système de ventilation. Chaque cabine est également équipée d’un système de radiocommunication pour permettre aux passagers de contacter le personnel en gares, en cas d’urgence. Enfin le système d’éclairage à leds offre la garantie d’un voyage tranquille et agréable y compris durant les heures d’exploitation nocturne.

Miteleferico La Paz linea roja Doppelmayr

La Linea Roja est la première en exploitation, elle a été inaugurée le 30 mai dernier par un premier passager de prestige, le président bolivien Evo Morales en personne. Avec ses trois stations, elle relie La Paz au plateau voisin, où se situe El Alto (4 150 m). L’ancienne banlieue ouest qui surplombe la capitale bolivienne est le siège de l’aéroport international de La Paz. La Linea Roja s’affiche comme une solution de transport alternative et efficace entre les deux villes : le trajet ne dure qu’un quart d’heure environ, contre une heure ou plus en voiture. Le dimanche 8 juin, 58 700 personnes ont emprunté la Linea Roja ; une semaine seulement après sa mise en service, 42 000 personnes l’utilisent quotidiennement. Comme un symbole, le ballet silencieux des cabines CWA rouges survolant les routes surchargées menant vers El Alto, se termine dans la station « 16 de Julio » (1809), une date marquante dans l’histoire de l’indépendance de la Bolivie.

Miteleferico La Paz linea roja Doppelmayr

Enfin, plus qu’une solution de transport pour la population bolivienne, Mi Teleférico est également une attraction touristique : quel meilleur moyen pour découvrir la capitale que d’embarquer à bord des cabines pour survoler La Paz et contempler au loin les sommets de Nevado Illimani ?

Miteleferico La Paz linea roja Doppelmayr

Mi Teleférico, qui a déjà conquis la population de La Paz et de ses environs, devrait rayonner encore plus loin : des timbres à l’effigie des désormais célèbres cabines rojas vont circuler au-delà des frontières du pays. Mi Teleférico constitue surtout une nouvelle preuve du savoir-faire et de l’efficacité de Doppelmayr pour le transport par câble en milieu urbain, en forme de complément aux moyens de transport existants.

Retrouvez les autres reportages de cette série :

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Du 26 au 28 mars 2019

HEAVENT Meetings,
Cannes (France)

Du 31/03/2019 au 06/04/2019

Mountain Travel Symposium,
Whistler (Canada-BC)

Du 01 au 02 avril 2019

Rencontres Sports de nature et valorisation durable des territoires,
Belfort (France)

Du 04 au 05 avril 2019

Place Marketing Forum - Le rendez-vous du marketing territorial,
Belfort (France)