Mountain Planet 2016 > AGORA

Lundi 13 Juin 2016

Le résumé des 3 jours d'Agora de l'édition 2016 de Mountain Planet.

MOUNTAIN PLANET  2016 	 AGORA
MOUNTAIN PLANET  2016 	 AGORA

Mercredi 13 avril

 

Digital mountain : l’approche d’une plateforme holistique

August Schärli (Enluf)August Schärli (Enluf)

Spécialisée dans le développement de nouvelles techniques interactives de communication, l’entreprise suisse Enluf a proposé une démonstration d’applis pour le web et pour mobiles. Son défi : créer des outils capables de pourvoir aux enjeux de marketing et de management des stations, afin de satisfaire les visiteurs, autant que les employés et les dirigeants !

 

Panorama mondial du marché du ski

Laurent Vanat (L. Vanat Consulting)Laurent Vanat (L. Vanat Consulting)

Invité à présenter son rapport sur le marché du ski, Laurent Vanat invite les exploitants de remontées mécaniques à s’interroger sur l’avenir. Il constate que le marché du ski se concentre aujourd’hui sur les Etats-Unis, la France, l’Autriche, le Japon, l’Italie et la Suisse, mais que celui-ci stagne. Selon lui, l’enjeu principal n’est pas là. Il est de capter une nouvelle clientèle. Toutefois, il ne faut pas se tromper de cible : les flux internationaux de skieurs sont limités, les stations ne doivent donc pas concentrer tous leurs efforts sur la clientèle étrangère, elles doivent explorer les marchés domestiques, qui sont encore immenses et sous-exploités. Il ne renie toutefois pas le potentiel de développement en Asie, notamment en Chine, où de nouvelles stations émergent.

 

Limiter la prise en glace d’un bassin de neige de culture et augmenter le volume de productionMatthieu Metzger (Aquago-Techsub)

Matthieu Metzger (Aquago-Techsub)

Spécialisée, entre autres, dans la restauration de milieux aquatiques, l’entreprise Aquago-Techsub a développé des brasseurs autonomes (alimentés par énergie solaire), qu’elle utilise aujourd’hui pour faciliter la gestion des bassins de neige de culture. Elle apporte aux stations son expertise sur les plans d’eau, mais aussi des solutions personnalisées pour limiter la prise en glace des bassins et augmenter la production de la neige de culture, tout en respectant le paysage et l’environnement.

 

Simplification du lavage lors de la maintenance des remontées mécaniquesPhilippe Garcia (Mecanolav)

Philippe Garcia (Mecanolav)

Entreprise familiale fondée en 1928 en Seine-Maritime, Mecanolav fabrique des machines de lavage standards, utilisées dans l’aéronautique, l’automobile, le ferroviaire et l’industrie. Elle propose ses produits, réputés pour leur robustesse, leur efficacité, leur fiabilité et leurs sécurité, aux remontées mécaniques, afin de faciliter le lavage des pièces, tout en évitant aux techniciens des tâches répétitives et une exposition à des produits dangereux.

 

Dynamiser vos territoires de montagne grâce au label Geopark de l’UnescoPierre Renau (CalcEre) et Eric Artiga (Teloa)

Pierre Renau (CalcEre) et Eric Artiga (Teloa)

Les entreprises Teloa, qui œuvre pour la valorisation et la découverte des patrimoines naturels, et CalcEre, qui est spécialisée dans le géotourisme et la géoéducation, sont venus promouvoir le label Géopark, attribué par l’Unesco, en prenant l’exemple des Bauges. La géologie n’a rien d’ennuyeux, bien au contraire, à condition de mettre en œuvre des outils de médiation divers et originaux. Quoi de mieux que de rédécouvrir la montagne et ses paysages dans son assiette, en mangeant des lasagnes au profil de l’Arclusaz ! Les enjeux d’un label Géopark sont pédagogiques, mais aussi économiques, car sa mise en œuvre implique l’ensemble des acteurs locaux : guides, hébergeurs, restaurateurs etc.

 

Jeudi 14 avril

 

Les objets connectés au service des domaines skiables

Akim Boufaïd (Guzet – Altiservice) et Jérôme Folliet (Nivolog) Akim Boufaïd (Guzet – Altiservice) et Jérôme Folliet (Nivolog)

Basée à Grenoble et Toulouse, la startup Nivolog développe un système qui associe une sonde de mesure automatique de la hauteur de neige, la transmission par fréquence radio du relevé et le partage en temps réel via internet des données 24h/24h. La sonde Nivolog positionnée stratégiquement sur le domaine skiable est autonome à la fois en énergie et en télétransmission. Le système a été testé à Guzet, notamment pour optimiser l’exploitation du domaine skiable au quotidien ; la sonde de mesures installée dans le cadre de ce projet vient en appui des moyens habituellement mis en œuvre pour apporter notamment une aide à la décision.

 

Traitement préventif des lacs de montagne contre les alguesLaurent-Pierre Castagnera (TASO)

Laurent-Pierre Castagnera (TASO)

Alors que l’entreprise TASO, spécialisée dans la lutte contre les phénomènes de l’eutrophisation, intervient principalement dans des lacs en plaine, depuis cinq ans, elle est également sollicitée en montagne. « L’enneigement diminuant et la maintenance des pistes étant très invasive pour le milieu naturel, le problème des phosphates et nitrates touche désormais également les lacs de montagne », explique Laurent-Pierre Castagnera. Aussi, pour lutter contre ces phénomènes, l’entreprise a développé un système de traitement par ultrasons, au retour sur investissement déjà éprouvé par plusieurs stations en France.

 

Le nouveau concept de sentier sensorielJosy Carrette (Communauté de communes Petite montagne), Florence Giaccone (Mairie Dévoluy) et Bruno Tamaillon (TAMS consultants)

Josy Carrette (Communauté de communes Petite montagne), Florence Giaccone (Mairie Dévoluy) et Bruno Tamaillon (TAMS consultants)

Depuis dix ans, TAMS invente des jeux aventure en famille. Plus de 150 000 personnes, dans vingt-six pays en Europe, ont déjà participé à une de ses aventures. Exemple sur le territoire de la communauté de communes Petite montagne, : un sac de jeu «  Sur la piste des Moyamoyas » a été mis en place en 2015, avec un parcours ludique autour d’une église romane. Près de 530 sacs ont été vendus, de juillet à septembre. À Dévoluy, c’est un sentier avec huit sculptures sonores qui a été développé. « La montagne fait parfois un peu peur l’été. Notre rôle était donc de proposer des produits rassurants et faciles d’accès pour la famille », explique Florence Giaccone.

 

Comment les nouvelles technologies améliorent la fluidité et la sécurité sur les domaines skiables

Stéphane Albrecht et Yann Pfister (Lumiplan Montagne) Stéphane Albrecht et Yann Pfister (Lumiplan Montagne)

Comment garantir un taux de remplissage des télésièges ? Pour Lumiplan, la réponse à cette problématique, rencontrée dans toutes les stations de ski, tient à l’organisation des files d’attente. « Elles se créent surtout au moment des arrêts, ainsi ce sont ces moments qu’il faut maîtriser. C’est possible grâce à la diffusion d’informations pédagogiques qui permettent de fluidifier le trafic », explique Stéphane Albrecht. « 20  % des remontées mécaniques concentrent 80 % de l’attente », poursuit Yann Pfister. Aussi, Lumiplan a également développé un système basé sur des bornes de détection de forfait de ski, mais aussi des caméras ou encore des détecteurs de présence, qui permet de mesurer le temps d’attente précis, puis de le diffuser auprès des skieurs.

 

Modéliser, informer, déformer la montagne

Claude Gardet (Spl Oz-Vaujany), Raffaella Balzarini (Inria), Arthur Novat (Atelier Pierre Novat) et Anne Dalmasso (UGA)Claude Gardet (Spl Oz-Vaujany), Raffaella Balzarini (Inria), Arthur Novat (Atelier Pierre Novat) et Anne Dalmasso (UGA)

Parce que les plans Novat font encore aujourd’hui référence en matière de structuration des pistes de ski en France, mais aussi dans l’imaginaire universel de la montagne, une étude est actuellement en cours pour les faire évoluer, notamment en lien avec les nouvelles technologies. « Nous nous intéressons notamment au digital afin de trouver la meilleure des représentations et apporter de nouvelles informations, à travers les plans, dont les skieurs ont besoins. Cette valeur ajoutée pourrait passer par une géolocalisation ou des zooms pour plus de précisions », annonce Arthur Novat.

 

« Weather Forecast », un outil d’aide à la décision pour la production de neige de culture

Pascal Vincent (Météogroup) et Olivier Conrad (TechnoAlpin France)Pascal Vincent (Météogroup) et Olivier Conrad (TechnoAlpin France)

« Si les conditions microclimatiques ne peuvent pas être anticipées avec des prévisions locales, elle restent essentielles à la production de neige », annonce Pascal Vincent. Une position partagée par TechnoAlpin, qui a choisi de s’attacher les services d’une grande entreprise de services météorologiques privée d’Europe. « Nous sommes persuadés qu’il est essentiel d’avoir un outil d’aide à la décision puisque cela permet de savoir à quel moment il faut mettre en route la production de neige  de culture.  C’est un moyen non négligeable d’optimiser l’enneigement et donc ses coûts », a ajouté Avec Olivier Conrad.

 

Retour d’expérience sur la coordination des secours grâce à Logicoss ?

Gilles Guillon et Claire Charvier (Dokever)Gilles Guillon et Claire Charvier (Dokever)

Dokever a développé un logiciel, Logicoss, pour mieux coordonner l’activité des secours. À travers une application mobile, il est désormais possible de maitriser tous les points sensibles liés à une intervention. Ainsi, cet outil permet une diffusion de l’information plus fiable que via la radio ou le téléphone. Il est également capable de retracer toute la chaine des actions déployées, de transmettre le dossier médical en temps réel et de générer une facturation automatique. Par ailleurs, les données récoltées permettent de produire des statistiques, plus que bienvenues pour mesurer l’accidentologie sur un domaine et engager des actions correctives.

 

Protection contre les coulées torrentielles avec barrages souples en filet

Nicolas Villard (GTS) et Marie Juppet (RTM – ONF)Nicolas Villard (GTS) et Marie Juppet (RTM – ONF)

« Pour lutter contre les coulées torrentielles, nous essayons de développer différentes techniques, en fonction du site mais aussi de la présence de la population locale », explique Marie Juppet. De la même manière, les experts de GTS, cherchent toujours à développer des matériaux de plus en plus souples, comme des barrages souples en filet, pour proposer des solutions alternatives efficientes en la matière.

 

Alberto Grimod (Maccaferri)Système de protection contre les chutes de pierres le long des autoroutes.

Alberto Grimod (Maccaferri)

Après des chutes de blocs de pierre  survenus en mai 2010, à Scilla, une commune italienne, l’entreprise Maccaferri a installé un système de protection, composé notamment d’écran pare-blocs, avec des filets déformables. Ces ouvrages entrent dans la catégorie des parades passives qui permettent d’intercepter les blocs de pierres en dissipant leur énergie cinétique par différents procédés de déformation et de freinage.

 

Vendredi 15 avril

 

Mesurer le flux des skieurs

Carlo Carmagnola (Dianeige)Carlo Carmagnola (Dianeige) et Stéphane Albrecht (Lumiplan Montagne)

Optimiser le fonctionnement des remontées mécaniques, identifier les axes les plus sollicités d’un domaine skiable, gérer les pics d’affluence… pour tout cela, une excellente connaissance de la fréquentation des pistes est nécessaire, mais ces données ne sont pas forcément faciles à recueillir. Dianeige et Lumiplan proposent justement des solutions dans ce sens. Elles permettent de connaître en temps réel le nombre de skieurs à passer en un point précis du domaine. Des statistiques qui peuvent ensuite être exploitées de plusieurs manières, par exemple pour assurer le fonctionnement d’une signalétique intelligente.

 

Christian Laval (Poma)Quelles solutions pour une exploitation quatre saisons des remontées mécaniques ?

Christian Laval (Poma)

Devenant année après année une réalité, la montagne 4 saisons peut désormais s’appuyer sur des remontées mécaniques dont le fonctionnement répond pleinement aux exigences durant toute l’année. C’est tout le sens des développements menés par Poma et exposés par Christian Laval. Oublié le tout ski : les remontées mécaniques sont devenues des remonte-pentes pour des usages variés tout au long de l’année. Pour ce faire, Poma a développé et optimisé ses appareils leur permettant ainsi de faire face à une exploitation plus longue.

 

Parcours d’interprétation : des idées qui marchent !

Béatrice Goy (Pic Bois) et Michel Dietlin (ATD 73)Béatrice Goy (Pic Bois) et Michel Dietlin (ATD 73)

Les parcours d’interprétation représentent une bonne manière de mettre en valeur un territoire auprès du grand public, à condition de bien en comprendre le fonctionnement et les enjeux. L’agence touristique départementale de la Savoie est venue à l’Agora faire part de son expérience en la matière, à travers le témoignage de Michel Dietlin. Celui-ci était accompagné de Béatrice Goy, de la société Pic Bois. C’est en effet cette entreprise qui a conçu la signalétique des parcours savoyards.

 

La présence des skieurs de randonnée sur les pistes de ski alpin

Francis Dujardin (Outdoor initiatives)Francis Dujardin (Outdoor initiatives)

Le ski de randonnée est une pratique en forte progression, comme en atteste les chiffres de vente des fabricants de matériel. Comment les communes de montagne peuvent-elles s’adapter à ce phénomène et en bénéficier ? Francis Dujardin a quelques éléments de réponse. Ses propositions s’appuient sur l’expérience acquise lors de la mise en place des stations de trail, par exemple en Chartreuse. Un concept qui peut-être décliné en direction des amateurs de ski de randonnée, notamment aux débutants qui souhaitent s’initier à cette discipline en étant accompagnés.

 

Rollglider – Une solution toute l’année pour les stations de ski

Boryana Levterova (Walltopia)Boryana Levterova (Walltopia)

Walltopia adventure est une entreprise bulgare dont les produits permettent aux sites touristiques de proposer des activités
ludiques et familiales. Boryana Levterova a ainsi présenté aux visiteurs de l’Agora de Mountain Planet le Rollglider, un équipement à mi-chemin entre le manège de parc d’attraction et l’acrobranche. Il peut être installé dans des environnements extremement variés, y compris en milieu urbain. Pour les stations de montagne, il représente plus particulièrement une opportunité de proposer au public une activité outdoor accessible toute l’année.

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Samedi 7 Septembre 2019

4è rencontre montagne partagée
La Grave (05)

Du 07 au 14 septembre 2019

Congrès de la Fédération internationale des patrouilles de ski,
Bariloche (Argentine)

Du 09 au 10 septembre 2019

Sport Achat Summer,
Lyon (69)

Du 13 au 14 septembre 2019

Open Interstations,
Pont Royal - Mallemort (France)