TARIS, plus qu’une cabine, un véhicule !

Jeudi 30 Juillet 2015

À l’instar du groupe Doppelmayr-Garaventa, le cabinier CWA assume son héritage lié à l’aménagement des domaines skiables tout en affichant son ambition à l’égard du transport par câble en milieu urbain, secteur d’avenir.

TARIS

En précurseur, CWA présentait à l’occasion d’Interalpin 2013 le dernier-né de sa gamme de véhicules : la TARIS. Véhicule car cette cabine est conçue pour le transport en environnement urbain autant que pour équiper les appareils de remontées mécaniques.
La TARIS s’affranchit de l’image de la cabine pour s’afficher en tant que véhicule urbain présentant le même confort que les automobiles.

cabine TARIS
Le design extérieur donne le ton ; à contre-courant du profil dynamique et avant-gardiste de la ZETA, les lignes arrondies de la TARIS apporte une impression de fluidité. Des courbes subtiles qui offrent une moindre résistance aux vents une fois le véhicule en ligne. Présentant des surfaces largement vitrées – comme c’est la tendance au sein de l’industrie automobile – c’est la perception même du transport par câble qui peut gagner en sympathie. Une sérénité pour les usagers renforcée par la présence de portes électromécaniques à commande sécurisée intégrée, une première sur une cabine unidirectionnelle.

TARIS
TARIS
TARIS
L’intérieur affiche la même volonté de bien-être : au sein d’un volume spacieux, les passagers peuvent profiter du panorama et de la lumière naturelle grâce aux larges surfaces vitrées. Une sensation de confort accentuée par les fonctionnalités d’aération et l’option de climatisation des véhicules.
La TARIS propose également des options destinées à faire du trajet un moment rassurant pour les passagers : de l’éclairage intérieur indirect, aux systèmes d’information voyageurs via des intercoms et des écrans video.
Centré autour d’assises personnalisables – banquette, sièges plastiques ou bancs en bois – l’espace est modulable pour s’adapter aux besoins de l’opérateur, exploitant urbain ou touristique. Le siège central est rabattable pour permettre d’embarquer les PMR évoluant en fauteuils roulants. Une modularité qui permettra également à un opérateur d’assurer le transport de volumes importants puisque l’ouverture des portes d’1,5 m permet l’embarquement de palettes EUR.
S’appuyant sur les 75 années d’expérience de CWA, la TARIS concentre les fonctions qui doivent notamment permettre au transport par câble en milieu urbain de franchir un cap au travers des appareils du groupe Doppelmayr : celui du confort et de l’acceptation par le grand public.

 

TARIS

Reçue 5 sur 5 à Ischgl !

Quelle meilleure épreuve pour la TARIS que de répondre aux exigences du célèbre domaine skiable autrichien ? L’image de la station, unanimement considérée comme un modèle de réussite, s’appuie notamment sur des appareils performants, fiables et accueillants. La TARIS a donc passé son premier test grandeur nature sur la toute dernière installation du groupe Doppelmayr : le 3S Pardatschgrat.

TARIS

Cette nouvelle remontée mécanique compte 31 véhicules TARIS adaptés au cahier des charges de l’exploitant. Ischgl a retenu le modèle pouvant embarquer 28 personnes assises par véhicule. Dans un souci d’esthétique, CWA a personnalisé les quatre rangées de sièges au nom de l’appareil et aux couleurs de la station autrichienne.
Côté confort, ce modèle de TARIS propose des assises chauffées via un système alimenté durant tout le trajet ; sur les 8 galets du chariot, 3 transmettent leur mouvement à des dynamos pour fournir l’énergie nécessaire au chauffage.
Si les systèmes d’aération et d’écoulement de l’eau sont des équipements désormais classiques, Ischgl tranquillise encore un peu plus les passagers du 3S Pardatschgrat en ayant fait le choix d’installer des caméras de surveillance pour un trajet sans stress.
Enfin un soin particulier a été apporté à l’ergonomie ; Ischgl a opté pour des équipements sportifs fonctionnels : les passionnés de glisse pourront effectuer le trajet les mains libres en ayant le choix d’accrocher leur matériel sur les porte-skis du plafond, ou encore de l’appuyer sur les supports le long des parois de la cabine.
Dernier détail, esthétique celui-ci, le numéro de chaque véhicule est apparent sous le plancher des cabines TARIS. Un détail ? Ou un moyen simple et efficace pour localiser et retrouver les siens, famille ou amis, en levant les yeux lorsqu’on est déjà sur les pistes d’Ischgl.
Après avoir satisfait aux exigences du Pardatschgrat d’Ischgl, la TARIS et ses options ont été retenues pour deux nouvelles installations Doppelmayr : le 3S de Lushan en Chine dans un environnement urbain, et le Penkenbahn sur le domaine skiable de Mayrhofen, en Autriche.

TARIS

© Photos Doppelmayr / Garaventa

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Jeudi 23 Mai 2019

Next Tourisme 2019 : « Destination expériences - Optimiser le parcours, valoriser le voyage »,
Paris (France)

Du 23 au 24 mai 2019

6e Conférence de l’Association francophone de management du tourisme,
Perpignan (France)

Du 23 au 24 mai 2019

10es Rendez-vous de l’UNAT « L’utilité publique du tourisme, l’utilité sociale des vacances »,
Carqueiranne (France)

Du 28 au 30 mai 2019

Congrès des stations de ski du Québec (au Chateau Bromont),
Cantons-de-l’Est (Canada)