Val Montjoie Développement : « Nos montagnes ont une âme »

Jeudi 6 Octobre 2016

Pour le 70e anniversaire de la SECMH, le gestionnaire du domaine skiable des Contamines-Montjoie / Hauteluce, qui exerce également sur ceux de Saint-Gervais-les-Bains et Saint-Nicolas-de-Véroce, lance sa marque : Val Montjoie Développement. Une signature pour affirmer s’il en était besoin sa volonté de poursuivre le développement de son territoire.

Montagne leaders   Pourquoi avez-vous décidé de créer la marque Val Montjoie Développement ?
Gilles Mollard :
Notre groupe existe depuis 1946, avec le démarrage de l’exploitation des Contamines puis la reprise en 2000 de Saint-Gervais.
Pour le futur, il devenait important de communiquer sur notre entité globale : beaucoup de personnes ne connaissent pas la proximité et les liens entre les domaines skiables de Saint-
Gervais et des Contamines. Nous souhaitions mettre ceci en avant, ainsi que notre expertise, et nos valeurs particulièrement attachées au territoire.

ML : Pourquoi la lancer maintenant ?
GM :
Nous aurions pu entamer cette communication il y a longtemps car nos valeurs ont toujours été les mêmes qu’aujourd’hui.
Aujourd’hui, il existe une bonne raison à ce timing : il y a eu un changement de génération dans notre groupe ; j’ai remplacé Bernard Mollard à la présidence, Didier a pris la direction des Contamines et Alexandre celle de Saint-Gervais.
Alexandre Merlin : Dans la perspective de l’échéance des délégations de service public (NDLR : en 2019 pour Saint-Gervais et Saint-Nicolas), c’est un moyen de mettre en avant nos actions.
Notre volonté est toujours identique : travailler avec l’ensemble des acteurs public ou privé du territoire pour l’avenir et le développement de nos domaines skiables.

ML : Qu’est-ce que Val Montjoie Développement concrètement ?
GM :
Val Montjoie Développement est une marque représentant l’ensemble de nos activités : gestion de domaine skiable, services clients, restauration et hôtellerie d’altitude.
Pour l’heure chacun de nos domaines skiables disposent déjà de sa propre communication indépendante, Val Montjoie Développement n’a pas vocation à remplacer ces identités grand public.
Didier Mollard : Aujourd’hui nous ne communiquons pas sur les noms des sociétés d’exploitation mais bien sur les stations et leurs domaines skiables : Les Contamines Montjoie, Hauteluce, et Saint-Gervais Mont Blanc.
AM : C’est un moyen de transmettre nos valeurs avec : Val Montjoie Développement « Nos montagnes ont une âme ». Cette identité rappelle notre histoire ainsi que notre vision du développement.

ML : Qui sont les acteurs opérationnels de VMD ?
GM :
Val Montjoie Développement est porté par 900 actionnaires  et les banques locales. Beaucoup sont des actionnaires historiques du village… parfois la 3e génération !
Il existe une réelle confiance de la part de ces actionnaires, qu’il s’agisse de la gestion ou des programmes d’investissement. Ils sont également des consommateurs et des amoureux de ski.
Au-delà de leur participation financière, ils sont également attachés à un développement raisonné du territoire.

ML : Quels sont les atouts de Val Montjoie Développement pour l’avenir ?
GM :
Nos atouts pour l’avenir sont les réalisations effectuées durant ces 70 années. Sur ses différents sites, le groupe a investi 60 millions d’euros ces dix dernières années.
DM : 70% de nos téléportés sont débrayables, l’ensemble de nos télécabines ont été rénovées, l’ensemble de nos secteurs sont donc très bien desservis par des installations modernes, rapides et bien intégrées.
AM : Un important travail sur les pistes (reprofilage, neige de culture)  a été réalisé avec un objectif d’avoir plus de 50% de nos pistes équipés en neige de culture et de rendre accessible à tous l’ensemble des secteurs.
L’innovation technique et de service, fait partie de notre ADN. Avec à l’époque : le main-libre, les certifications, les webcams… maintenant : la gestion de la relation client expérientielle, les zones ludiques, les vidéos zones, les casiers à skis connectés… Nos clients sont friands de tous ces services innovants.
Nous aimons tester, expérimenter… nous sommes de grands enfants !

ML : Quels sont les futurs aménagements prévus?
GM :
Sur les deux prochaines années nous avons un programme de 15 M€ d’investissement.
AM : Pour l’année prochaine sur Saint Nicolas le télésiège débrayable 6 places de l’Epaule et une retenue collinaire sont en projet.
DM : A l’étude sur les Contamines un télésiège débrayable 6 places sur le secteur de Roselette et une liaison vers la zone de Bellastat aux Saisies qui répond à une volonté de la commune d’Hauteluce de développer le secteur.

ML : Parmi vos priorités, vous citez l’emploi local : pouvez-vous nous en dire un mot ?
GM :
C’est une dimension très importante pour nous. Nous travaillons avec les locaux, et dans la continuité. Nous comptons moins de 10% de turn over. Bi-saisonniers, ils sont agriculteurs, artisans, employés municipaux...
Au total nous employons 50 permanents et 250 saisonniers.

ML : Votre activité de restauration est une originalité dans le paysage des opérateurs de domaine skiables : pourquoi ce parti pris ?
GM :
Cette activité est typiquement liée à l’histoire. Les pionniers du domaine des Contamines avaient déjà pensé à apporter du service en plus de la remontée mécanique, avec la création très rapide d’un hôtel restaurant sur le plateau de l’Etape. C’est un véritable service client, que nous continuerons de faire évoluer dans les prochaines années.
On ne s’interdit pas d’autres activités, même si les domaines skiables restent notre cœur de métier. C’est aussi cela le sens de Val Montjoie Développement.

Plus d’information sur www.valmontjoie.ski

© DR, © SECMH

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Samedi 7 Septembre 2019

4è rencontre montagne partagée
La Grave (05)

Du 07 au 14 septembre 2019

Congrès de la Fédération internationale des patrouilles de ski,
Bariloche (Argentine)

Du 09 au 10 septembre 2019

Sport Achat Summer,
Lyon (69)

Du 13 au 14 septembre 2019

Open Interstations,
Pont Royal - Mallemort (France)