AG du Cluster Montagne : une gouvernance dans la continuité

Après une assemblée générale 2020 100% digitale, cette édition du 2 juillet se tenait à Montmélian dans un format hybride, mixant présentiel et distanciel. Patrick Grand’Eury a été réélu président après son premier mandat de trois ans.

Souligné par le président du Cluster Montagne, Patrick Grand’Eury, le digital est l’un des enseignements de cette période de crise ; le développement de cette technologie a permis à l’association de faire montre de ses capacités d’adaptation, d’organisation et de mobilisation. Élu en 2018, le bureau de l’association a connu trois années de mandat écourtées et marquées par une situation de crise, qui a touché l’ensemble d’une filière ces deux dernières années et qui impactera encore les mois à venir.

Rayonnant et résilient

Malgré ce contexte, l’effet réseau a pu se poursuivre, rarement en faveur de la croissance des entreprises adhérentes en cette période difficile, mais le plus souvent pour la gestion de crise et la défense de leurs intérêts. Le président sortant n’a pas manqué de mentionner cette résilience de la part de l’association, de son équipe de permanents et de ses adhérents. 

À l’occasion de cette assemblée générale, le Cluster Montagne a diffusé une vidéo en forme de soutien de la part du ministre chargé des petites et moyennes entreprises ; ce témoignage symbolise le rayonnement d’une association qui est allée « à la rencontre de l’exécutif » ces derniers mois pour faire entendre les difficultés de la filière. Soulignant le dialogue entre Bercy et le Cluster Montagne durant cet « hiver blanc », Alain Griset, a appelé à remobiliser les énergies en faveur du développement des territoires de montagne

Enjeux et feuille de route

Dans l’attente de la reprise du secteur de l’évènementiel, le Cluster a profité de cette assemblée générale pour renouveler son partenariat avec Mountain Planet pour l’édition 2022 du salon, organisé par Alpexpo et son directeur Jérôme Riff. La relance de l’international fait également partie des enjeux de la feuille de route de l’association, tout comme le projet Cluster Montagne Data, mené en partenariat avec la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes.

L’autre axe pour le futur est lié à l’environnement. Après les éco-engagements annoncés par Domaines skiables de France en 2020, c’est au tour du Cluster Montagne d’établir son manifeste ainsi qu’un plan d’actions en faveur du développement durable.

De nouvelles têtes
Trois membres du bureau avaient décidé de passer la main : Didier Clément (Hydrétudes), Hubert Escudero (Géode) et Gilles Kraan (GMM). 

À l’issue d’un vote anticipé et à distance (77% de participation), le nouveau bureau est à nouveau présidé par Patrick Grand’Eury (Lumiplan Montagne). 
Il est secondé par sept vice-présidents : Isabelle Bouleau (Sun Conseil), Jean Souchal (Poma), Martin Francou (MND), Alexandre Brouchoud (JB Concept), Fabrice Aubouy (Bluecime), Jérôme Caviglia (Atemia) et François Dalliet (Joly&Philippe). Jean-Marc Farini (CDA Management), Claire-Anne Bourgeois-Bouvier (Damoé), Mathieu Miet (Amma Architecte) et Maurice Zinniger (Team Axess France) complètent ce nouveau bureau, élu pour trois ans.