API-K : tests de guidage concluants

Vendredi 19 février, à La Clusaz (Haute-Savoie), la société API-K, avec la SATELC et Savoie Hélicoptères, a testé et validé ses protocoles de guidage des équipes de secours.

Tous les exercices de recherche de personnes en détresse, du plus simple au plus compliqué, ont été couronnés de succès. Depuis un an, les ingénieurs de la start-up basée à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère) travaillent d’arrache-pied pour relever ce défi qui va permettre aux secours d’intervenir de façon encore plus rapide et efficace. « Accélérer la récupération et le sauvetage de personnes en détresse, emportées par une avalanche ou perdues en montagne, est un enjeu majeur. Lorsque chaque seconde compte, raccourcir au minimum la phase de détection et guider
le plus précisément possible les équipes de secours, permet à coup sûr de sauver plus de vies »
, explique l’entreprise.

Trois temps forts pour illustrer une journée marquante

1. 10 h 00, DZ du parking de Balme. Décollage de l’hélico. Aux côtés du pilote expérimenté de Savoie Hélicoptères, un ingénieur API-K tient son « FIND-R » dans les mains. Sur l’écran de la tablette figurent déjà toutes les balises des personnes à secourir. Le guidage est aussi rapide que précis : « à 13 heure, 250 mètres… les voilà ! » Du décollage à l’atterrissage de l’hélicoptère, douze minutes ont suffi pour parcourir une large partie de la chaîne des Aravis et localiser en visuel quatre groupes, situés à plusieurs kilomètres les uns des autres.

2. 14 h 00, nouveau décollage. L’exercice est plus compliqué, puisqu’il s’agit de simuler la recherche d’une victime emportée par une avalanche. Pour la figurer, une balise, placée dans une boîte de type Tupperware de 10 cm de diamètre, a été profondément enfouie dans la neige, quelque part dans cette partie du massif, qui va du col des Aravis au domaine de Balme. Autant dire, une aiguille dans une botte de neige ! Et pourtant, là aussi, quelques minutes suffiront.

3. Dans les deux cas, Fabien Philippe, le directeur technique d’API-K a permis à tous les invités au sol de suivre en direct, sur un écran géant, le traçage des balises et des trajets d’hélicoptères. Vendredi 19 février, API-K a accéléré le sauvetage en montagne !