Dominique Thillaud : « Nous avons décidé d’être optimistes »

Mercredi matin, alors que les flocons tombaient jusqu’à basse altitude, nous avons rencontré Dominique Thillaud, directeur général de la Compagnie des Alpes, dans les locaux chambériens de l’entreprise. Une météo symbolique qui donnait le sourire à celui qui a pris la succession de Dominique Marcel. Costume sombre et sourire aux lèvres, il a répondu durant une heure à nos questions.

* L’interview complète sera à retrouver dans le n° 287 de Montagne Leaders à paraître à la fin du mois de novembre.

À quelques semaines de la saison hivernale 2021-2022, alors que Tignes est déjà ouvert depuis le 16 octobre (jusqu’au 7 novembre) Dominique Thillaud affiche son optimisme quant à la réouverture des domaines skiables après un an et demi de fermeture administrative. « Nous avons décidé d’être optimistes, c’est une décision. L’état d’esprit affiché est très important. Tout le monde est très excité par rapport à la reprise, nous n’avons pas arrêté les investissements, donc nous aurons de nombreuses inaugurations d’appareils qui vont apporter un vrai bénéfice client et d’attractivité à nos sites. De plus, les réservations sont plutôt positives selon les chiffres publiés par G2A le 1er octobre, même si c’est un petit peu décalé par rapport à une année normale, du fait d’un léger attentisme, notamment sur certains marchés internationaux. » L’hiver à venir a forcément été un temps fort des échanges, comme les efforts menés par la CDA afin de renforcer les activités estivales de ses stations avec l’objectif de parvenir à un tiers du chiffre d’affaires sur cette période d’ici dix ans.

Aller plus loin sur la mobilité

Autre sujet brûlant, celui de la mobilité en montagne. Avec le lancement du Travelski Express cet hiver et sa participation dans le FuniFlaine, la CDA veut « faire sa part pour décarboner la mobilité », précise son directeur général. « Le Travelski express doit favoriser la relance et faciliter l’accès aux domaines d’altitude. C’est un risque économique que nous prenons, mais je suis assez sensible à ce sujet. Il faut que nous travaillions tous ensemble, pour trouver les moyens d’aller plus loin. » Quant à la question sanitaire et notamment celle du pass sanitaire, la CDA se dit favorable à tout ce qui « a créé un halo de réassurance cette année ». Mais Dominique Thillaud attend de la visibilité et une décision rapide de la part du gouvernement.