Gresse-en-Vercors : le projet d’enneigeurs plébiscité

Dimanche 9 mai, les habitants de Gresse-en-Vercors étaient appelés aux urnes pour un référendum décisionnaire sur un projet d’enneigeurs. Projet approuvé par 62,87 % des votants.

Depuis plusieurs mois, le débat faisait rage dans la petite commune du Vercors dans le département de l’Isère. En effet, le nouveau maire Jean-Marc Bellot avait décidé de soumettre le projet d’aménagement de la station de ski, à savoir neuf nouveaux enneigeurs pour un montant proche de 500 000 euros, à un référendum décisionnaire. Deux collectifs s’opposaient avec deux visions opposées de la montagne et de son avenir. D’un côté Neige à Gresse, qui défendait bec et ongles le projet afin de permettre à la station de survivre et enclencher une transition grâce aux retombées économiques du ski, et de l’autre Gresse 2050 qui militait pour une approche plus environnementale et pour des investissements pour favoriser la vie au quotidien, sans pour autant renier le ski.

Le dimanche 9 mai, les électeurs gressois se sont rendus en masse dans les urnes puisque la participation a atteint 81,40 % pour répondre à la question suivante : « Êtes-vous favorable à l’installation de neuf enneigeurs sur la piste des chamois ?». Avec 193 bulletins pour le oui soit 62, 87 % des suffrages exprimés, contre 114 pour le non (4 votes nuls et 4 blancs), les partisans des enneigeurs l’ont emporté. Le projet sera finalisé pour 2022.