Maurienne : des projets d’extension de domaines skiables retoqués

Le 9 avril dernier, le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) de Maurienne a été suspendu concernant pas moins de cinq projets sur des domaines skiables.

Suspension d’une majeure partie du SCoT de Maurienne. Vendredi 9 avril, le juge des référés du tribunal administratif de Grenoble a rendu son verdict et donné raison aux trois associations environnementales, Valloire nature et avenir, France Nature Environnement et la FFCAM, qui dénonçaient des aménagements aux conséquences lourdes pour les milieux naturels.

Sans être jugées sur le fond, ces extensions de domaines skiables sont suspendues, au grand dam du syndicat du Pays de Maurienne, mais à la grande satisfaction des associations qui parlent d’une « première nationale ». « Ce coup de frein est le bienvenu pour stopper cette fuite en avant des élus pris de panique face au réchauffement climatique galopant qui condamne à brève échéance une économie touristique basée sur le seul ski de piste », se félicite France Nature Environnement AuRA dans un communiqué. 

Concrètement, les projets suivants sont suspendus :  liaison entre Valfréjus et Valmeinier en passant par Orelle, liaison entre Albiez-Montrond et Les Karellis, et les extensions sur les domaines skiables de Valmeinier, Aussois et Val Cenis.