Orelle : dernière ligne droite pour la nouvelle télécabine

Le chantier hors-norme d’Orelle, échelonné sur deux ans, prend forme au fil des semaines. Le déroulage du câble à venir est la dernière grande étape avant la mise en circulation à l’automne et l’ouverture au public le 4 décembre.

Le remplacement de l’ancienne télécabine d’Orelle était devenu indispensable au regard des files d’attente interminables les week-ends. Dès le 4 décembre prochain, la Société des Téléphériques d’Orelle (STOR) pourra proposer à ses clients, un nouveau téléporté sur deux tronçons qui les mènera d’Orelle à la Cime Caron. « C’est un projet majeur et structurant pour le ski qui va apporter beaucoup plus de fluidité l’hiver. Nous pourrons transporter davantage de personnes. Cela va également désengorger le téléphérique de Caron grâce au deuxième tronçon », explique Robert Guillermet, directeur de la STOR.

Un calendrier respecté

Actuellement, sur le deuxième tronçon entre Plan Bouchet et la Cime Caron, toute la ligne a été levée et les gares sont montées. Il ne reste plus que le déroulage du câble à effectuer. Sur le premier tronçon, le plus long et le plus complexe, la gare amont est montée, tandis que la gare aval est en cours de finalisation. Les deux premiers des 27 pylônes doivent encore être montés au camion. « Nous sommes dans les plannings à la semaine près. Nous procédons au déroulage des cordelines, une étape qui précède le déroulage du câble. Ce sera le gros morceau du chantier du premier tronçon, qui va s’échelonner de la semaine prochaine jusqu’à la fin août », détaille Thomas Maillard, chef de projet chez Doppelmayr, le constructeur de la télécabine.

Un chantier hors-norme

Si visuellement, ce chantier interpelle, ses caractéristiques techniques sont sans commune mesure et il s’apparente presque à une construction urbaine. L’ouvrage s’étale sur sept kilomètres entre 890 m et 3 200 m d’altitude, dont une ligne de 4 639 mètres pour le premier tronçon, ce qui impose près de deux ans de travaux. « Le câble du premier tronçon mesure 10,3 km et pèse 165 tonnes. Il sera transporté en deux fois et nécessitera deux épissures. Son diamètre de 64 mm en fera le câble le plus gros jamais utilisé sur un téléporté monocâble », précise Thomas Maillard. L’exploitation est prévue à une vitesse de 7 mètres par seconde et pourra transporter 2 500 personnes par heure sur le premier tronçon et 1 500 sur le second. Un débit plus important qui facilitera la connexion avec la vallée et le temps de ski.

Les caractéristiques techniques de la télécabine d'Orelle

Tronçon n°1 : Orelle - Plan Bouchet
Altitude gare aval G1 : 890m
Altitude gara amont G2 : 2 352m
Dénivelé : 1 462m
Longueur de la ligne : 4 634m
Nombre de pylônes : 27
Diamètre du câble : 64mm
Vitesse d'exploitation : 7m/sec
Débit provisoire : 2 000 pers/heure
Nombre de véhicules : 87

Tronçon n°1 : Plan Bouchet - Cime Caron
Altitude gare aval G1 : 2 352m
Altitude gara amont G2 : 3 172m
Dénivelé : 820m
Longueur de la ligne : 1 992m
Nombre de pylônes : 16
Vitesse d'exploitation : 7m/sec
Débit provisoire : 1 500 pers/heure
Nombre de véhicules : 87