Savoiexpo et le pari réussi

Initialement programmés les 21 et 22 avril, Savoiexpo a fait le choix d’un report de ses deux salons aux 9 et 10 juin, avec le risque que ce délai ne suffise pas. Retour sur ce pari réussi avec son président, Pascal Barcella.

« Nous n’avons rien lâché ; c’est dans l’ADN de Savoiexpo que de ne rien lâcher dans ces moments.  Nous avions repris ces évènements en 2020, et c’était d’autant plus important pour nous de pouvoir les tenir. Nous avons fait le choix de les décaler à des dates qui nous paraissaient encore jouables et intéressantes pour nos partenaires et exposants. C’était une forme de pari, nous savions que ce serait juste… Je me souviendrai longtemps de cette date du 9 juin. » Si la stratégie s’est avérée payante, l’organisateur le doit aussi aux relations qu’il entretient avec les services de la préfecture : Savoiexpo est devenu grand centre de vaccination depuis quelques semaines, et a étroitement travaillé en septembre dernier avec les services de l’État pour organiser la Foire de Savoie. Ces échanges se poursuivront jusqu’à la veille de la tenue des salons pour s’assurer du plein respect des consignes et du protocole sanitaires en vigueur. Organisation, commercialisation, communication, la préparation d’un évènement, particulièrement dans ce climat d’incertitude, requiert néanmoins un travail colossal en amont.

Une envie de se retrouver

Mais dans un contexte où l’économie de la montagne est pour le moins bousculée, l’organisateur a pu compter sur le soutien d’une filière et de ses fournisseurs : « Tout le monde avait très envie que ces évènements aient lieu, ce n’est pas propre au milieu de la montagne. Dans les différents salons que nous commercialisons, nous ressentons l’envie et le besoin de la population et des professionnels de se retrouver. (…) Tous les partenaires nous ont fait part de leur envie d’échanger, avec des messages à faire passer. »

Hasard du calendrier : en faisant le choix du 9 juin, Savoiexpo est très certainement le premier de cordée de la réouverture des salons professionnels, et le premier salon d’affaires de la montagne depuis… Alpipro 2019. « Quelle que soit la filière professionnelle, ce n’est pas un bon signe de ne pas pouvoir organiser de salon. Nous sommes donc contents de pouvoir être ce lieu de réunion et d’échanges. »

Et des échanges, il en sera question avec le programme des Assises qui s’est lui aussi adapté au contexte .

Alpipro : le programme des Assises 
Salons et rendez-vous d’affaires, Alpipro et Digital Montagne coïncideront cette année encore avec Mountain Next.
Extraits du programme des Assises nationales des stations de ski et du tourisme en montagne.

Mercredi 9 juin
09.00-10.00 - Table ronde 1 : La montagne en état de choc - État des lieux et enjeux
10.00-11.00 - Table ronde 2 : La crise sanitaire, un accélérateur de la transition ? Les grands défis !
11.00-12.00 - Table ronde 3 : La station de montagne : une entreprise à mission ?
12.00-12.30 - Pitch :Les Startups Alpes Tourisme Lab
14.00-15.00 - Table ronde 4 :Quels clients demain ? Nouveaux comportements, nouvelles attentes.  Comment les fidéliser ou les (re) conquérir ?
15.00-16.15 - Table ronde 5 : Transformation digitale : comment diversifier et digitaliser les offres de destination hiver/été ?
16.15-17.30 - Table ronde 6 : Les tendances en digital marketing d’ici 2030

Jeudi 10 juin
09.00-10.00 - Table ronde 7 : Stratégies d’investissement des stations de ski 2022-2030. Du plan de relance Montagne aux plans d’investissements
10.00-11.00 - Table ronde 8 : Changement climatique : mesurer l’impact, adapter les orientations touristiques et les investissements
11.00-12.30 - Table ronde 9 :Transformation durable des stations, quelles innovations ? Accessibilité, mobilité, hébergement, énergie
14.00-14.30 - Pitch :Focus Innovations
14.30-15.30 - Table ronde 10 : Quels futurs possibles pour la montagne en 2050 ? Design Fiction
15.30-15.45 - Conclusions de Mountain Next