Un groupement français en Ouzbékistan

Le savoir-faire français s’exporte bien. Et les nouvelles destinations ski à travers le monde font appel à ces compétences reconnues. C’est notamment le cas pour la station de Chimgan en Ouzbékistan, puisque c’est un groupement d’entreprises membres du Cluster Montagne qui a remporté le marché de l’aménagement touristique de cette dernière.

Le 10 mai dernier, le Ministère des Investissements d’Ouzbékistan a signé un accord de prêt d’un montant de 48 M€ avec la France dans le cadre de l’aménagement de la zone touristique de Bostonlink. Cette signature intervient cinq ans après le début du projet né d’une sollicitation de l’État ouzbek auprès du Cluster Montagne afin de développer des zones touristiques en altitude.

Relayé aux entreprises du Cluster et soutenu par un financement d’aide aux entreprises de la Direction générale du Trésor, un consortium majoritairement savoyard (Géode MANIE Lives, Patriarche Architectes, CDA Management, Epode, et EGIS Group Paris) s’est constitué pour rédiger et dessiner les masterplans des trois sites de Chimgan, Beldersay et Nanay au cœur de l’aire de Bostonlink, où devrait se créer la zone touristique de montagne la plus importante d’Asie centrale avec 25 000 lits touristiques et 100 activités de loisirs d’hiver et d’été.

POMA et MND fournisseurs pour Chimgam

C’est à Chimgam que le projet prend forme avec la réalisation d’une liaison par câble entre la station et le sommet situé à 3 309 m. Deux télésièges à pinces fixes seront mis en place afin de compléter les équipements de loisirs déjà installés (luge, tyrolienne, téléphérique) ainsi qu’un système de neige de culture. POMA et MND seront les fournisseurs de ces premiers investissements.