Une deuxième vie pour Puigmal

Huit ans après la fermeture de ses remontées mécaniques, le domaine skiable du Puigmal devrait rouvrir en décembre prochain. Une grande nouvelle pour les amoureux de cette montagne à la frontière espagnole et les skieurs pyrénéens. Et la fin programmée pour le fantôme qui planait sur les installations.

La démarche peut surprendre après les efforts déployés par les collectivités territoriales pour développer l’offre 4 saisons du site sous l’égide Outdoor Experience de Rossignol. Mais au Puigmal, le ski, ce n’est pas fini! Le projet de réhabilitation du domaine skiable a été entrepris par sept passionnés, aux profils éclectiques (professeur d’université, entraîneur de ski, directeur de cabinet de conseil, …) qui affichent une expérience marquée dans le milieu outdoor. Alors quand la mairie d’Err a lancé un appel d’offres pour une délégation de service publique (DSP) en début d’année, ils étaient prêts et avaient tous les éléments en main afin d’exposer leur ambition pour faire du Puigmal, une destination innovante et différente.

1,5 million d’euros d’investissement

Pour transformer la friche industrielle qu’est devenue la plus haute station de montagne des Pyrénées (1 840-2 660 m), des investissements à hauteur de 1,5 M€ sont nécessaires selon les futurs exploitants. « Nous souhaitons repenser la gestion d’un domaine skiable et être un modèle écoresponsable en adéquation avec les enjeux sociétaux actuels : développement économique raisonné afin de maintenir des emplois locaux, respects des enjeux environnementaux et donc nécessairement gestion des usagers et apprentissage des bonnes pratiques, prise en compte des contraintes liées au changement climatique », expliquent-ils. Comme un symbole, ils ont entrepris une démarche de labellisation Flocon Vert dès leur première année.

Trois zones de ski et une approche différente

Car l’objectif n’est pas de faire du ski pour du ski. Une jauge de 1 500 skieurs par jour sera fixée, les forfaits seront totalement dématérialisés, les installations non nécessaires démantelées, le damage sera réduit à certains secteurs clés, tout comme la neige de culture. Le domaine skiable sera réparti en trois espaces : – la zone ludique à Cotze avec le front de neige, les magasins et commerces, le parking et un espace de découverte de la faune et de la flore ;
– la zone de ski alpin de Las Planes avec cinq remontées dont un TSF4, dix pistes, un stade de slalom, un parking et un restaurant ;
– la zone « free ski » à Prat de Tosse qui sera sécurisée par un PIDA.

Le projet Puigmal2900 se veut innovant dans son approche humaine et faisant la part belle à l’économie circulaire. Par exemple, 8 à 10% du prix d’un forfait sera orienté vers des actions de développement durable, les circuits courts seront privilégiés, des forfaits seront offerts à des associations locales et des actions pédagogiques seront menées avec des ambassadeurs. « Ce projet est aussi une opportunité unique de concevoir et opérer une station de montagne en prenant en compte les meilleures pratiques actuelles et en mettant en oeuvre de nouvelles. Nous souhaiterions que Puigmal2900 soit un centre d’expérimentation de la “Montagne autrement” ». Un projet respectueux de la montagne et de son écosystème pour lequel les décideurs se donnent quatre à cinq ans afin de trouver un modèle viable. Affaire à suivre.