Câbles et Montage - L’épissure, l’art du câble

Spécialiste des travaux sur câble, câbles et montage est l’une des deux seules entreprises françaises a réaliser des épissures. L’assemblage des deux extrémités d’un câble représente une étape aussi précise que spectaculaire.

Fin août, sur le glacier de Val d’Isère, Câbles et Montage a réalisé l’épissure du nouveau câble du télésiège Cascade. À plus de 2 700 mètres, les équipes de l’entreprise savoyarde, assistées de sept membres de Val d’Isère Téléphériques, ont réalisé une opération essentielle pour une remontée mécanique : l’épissure.

Une étape combinant art, force physique et précision. Chaque année, Câbles et Montage assure 70 épissures sur des téléskis et une vingtaine sur des téléportés. Un savoir-faire unique qui s’applique aussi bien sur des câbles neufs que sur des câbles à raccourcir. D’ailleurs, en France, les épisseurs se comptent sur les doigts des deux mains. Pas plus.

Du mariage à la rentrée

Après avoir déroulé le câble de la ligne, l’opération consistait à assembler les deux extrémités du câble afin de réaliser une boucle. L’épissure se réalise sur une distance de 1 200 fois le diamètre du câble. Ici, avec un câble de 41 mm, la zone de travail s’étendait sur près de 50 mètres. Une main-d’œuvre conséquente est donc nécessaire sur tout le câble pour faciliter le travail de l’épisseur, en l’occurrence dix personnes sur celle-ci.

Ensuite, tout part du mariage, c’est-à-dire du croisement des torons. Trois sont pris sur l’extrémité haute et trois sur l’extrémité basse, puis ils sont répartis sur l’épissure à l’aide de maillet pour obtenir les six nœuds. Pour chaque nœud, il faut d’abord enlever l’âme plastique. Elle sera remplacée par l’intégration des deux torons qui se croisent, préalablement détoronnés et habillés pour correspondre au diamètre de l’âme : c’est la rentrée. Une chique est posée pour combler l’espace vide dans le nœud. Sur chaque point d’assemblage, le câble ne doit pas être supérieur de plus de 10 % à son diamètre nominal.

Une fois l’épissure terminée, l’épisseur vérifie le respect des mesures avant la remise en tension du câble et sa mise en route à nu pendant au moins dix heures. La boucle est bouclée.