HELLOMAC, la protection connectée

L’entreprise, dont la filiale française est basée a Valence (Drôme), a développé un dispositif qui permet d’envoyer des alertes pour signaler des événements, de type éboulements ou mouvements de terrain, sur des modules de protection.

En décembre 2020, le groupe Maccaferri a posé son premier système HELLOMAC en Lombardie (Italie). Une innovation majeure face aux risques naturels. Depuis 60 ans, l’entreprise italienne Maccaferri, a développé en France une gamme importante de solutions dans le domaine de la protection contre les chutes de blocs et l’atténuation des risques naturels dont les écrans pare-blocs certifiés CE RB 2 000 et RB 3 000 très récemment. 

Mais la dernière innovation en date, qui a nécessité deux ans de recherche, est un système d’alerte capable de détecter des événements (rochers, déformations, affaissement, etc.), dans chaque module de protection contre les éboulements, venant également de directions différentes (jusqu’à huit). Son nom : HELLOMAC. Grâce à sa structure compacte et robuste, faite d’un alliage métallique spécial, il est capable de résister à des forces très importantes (jusqu’à 16 G d’accélération).

Des alertes géolocalisées

Il donne un signal d’alarme, en direct et dans tout type d’environnement par satellite, qui est immédiatement envoyé par courriel, SMS, ou via une application qui a été spécialement conçue pour cet outil. « Une fois l’alerte envoyée, le maître d’œuvre reçoit la localisation exacte de l’écran pare-blocs impacté sans la contrainte du réseau téléphonique puisque le système fonctionne par satellite », détaille Pauline Riffard, chargée du marketing et de la communication. Dans les zones très éloignées, ce détail a toute son importance, comme cela est le cas dans le périmètre géographique de la métropole de Nice Côte d’Azur. 

HELLOMAC est configuré pour être installé sur les différents modules d’une protection existante ou nouvelle et a été testé avec des énergies similaires à celles du SEL (énergie à laquelle l’écran peut subir des chocs successifs avec une réduction limitée de sa hauteur). Pour une collectivité souhaitant installer un tel dispositif, cela représente une contrainte majeure en moins.

L’Italie avant la France

À l’heure actuelle, le dispositif connaît sa première phase d’expérimentation en Italie où les premiers résultats sont concluants puisque HELLOMAC a rempli sa fonction d’alerte. « Après ce chantier test, nous souhaitons désormais proposer ce produit en France, en parallèle de nos produits écrans pare-blocs. Il vient comme une solution complémentaire pour renforcer la sécurité ». En somme, le parfait allié de la protection en montagne.

8
C’est le nombre de batteries internes que possède un HELLOMAC, avec une durée de vie estimée à cinq ans. Aucune maintenance n’est donc nécessaire.