Flocon Vert : un label qui fedère et engage

En décembre dernier, la station des Arcs est devenue la huitième labellisée Flocon Vert. Un sésame preuve d’un véritable engagement dans une transition durable.

Enclenché à l’été 2019, le processus de labellisation de la destination les Arcs Bourg-Saint-Maurice a débouché sur l’obtention du Flocon Vert en décembre 2020. « Les moyens financiers et humains, et la nouvelle équipe municipale sont les grandes forces de la démarche des Arcs, indépendamment des actions déjà menées. La destination peut devenir un territoire laboratoire pour la transition de demain, de par son travail sur la mobilité et l’énergie, qui vise la neutralité carbone », explique Camille Rey-Gorrez, directrice de l’association Mountain Riders, qui porte le label. Délivré en fonction du respect de vingt critères répartis en quatre thématiques (économie locale, social et culturel, gouvernance et destination, environnement et ressources naturelles), le Flocon Vert est une démarche engageante et exigeante pour la station qui entreprend la démarche de l’obtenir.

Une destination exemplaire

Lors de la cérémonie de remise du flocon en petit comité le 28 janvier, Guillaume Desrues, le maire de Bourg-Saint-Maurice qui a repris le dossier initié par la municipalité précédente, a rappelé l’importance de l’engagement environnemental dans son mandat à travers notamment, le projet de l’eau des Arcs, le moratoire sur les nouveaux hébergements touristiques et les actions mises en place pour favoriser une mobilité douce. Engagée depuis plusieurs années dans une logique de développement durable, la destination les Arcs Bourg-Saint-Maurice a décidé d’aller plus loin depuis deux ans. « Ce sont nos clients dans les différentes enquêtes de satisfaction qui nous ont poussés à lancer cette démarche. De plus, nous nous sommes rendu compte que beaucoup de nos acteurs sur le territoire s’engageaient dans des démarches de développement durable, notamment sur la question du zéro déchet. Nous avons compris qu’il fallait trouver un moyen de fédérer les bonnes pratiques et de donner un fil conducteur à toutes ces démarches individuelles. Le Flocon Vert a été l’élément qui nous a permis d’organiser toutes ces énergies et de leur donner encore plus de sens », analyse Éric Chevalier, directeur de l’office du tourisme. Car c’est bien dans une logique transversale, de véritable transition, que se place ce label.

Un label du grand public

Avec sept destinations déjà labellisées avant l’arrivée des Arcs, la promotion du label à grande échelle n’était pas des plus aisées. Pourtant, c’était bien l’idée de départ. « Le leitmotiv était de garantir et de donner une information aux clients qui soit la plus juste possible. Dès 2021, ce sera désormais plus facile de communiquer puisque nous aurons près de vingt stations labellisées », avance Camille Rey-Gorrez. Puisqu’après les Arcs, vont suivre le Lac Blanc, Avoriaz, Morzine, Combloux, Saint-François Longchamp, Métabief, le Grand Bornand, Val Cenis, Val d’Isère et Courchevel. De quoi mettre un beau coup de projecteur sur un label qui correspond aussi bien aux stratégies de tourisme durable des stations qu’aux aspirations des clients. Car, aujourd’hui, et la dernière enquête G2A-Montagne Leaders l’a démontré, les clients des stations de montagne ont des attentes environnementales marquées. Et un positionnement vert peut très nettement faire la différence dans le choix d’une destination.

Les engagements du domaine skiable 
Protection de la faune et de la flore, utilisation d’un carburant moins polluant pour les dameuses, juste utilisation de l’eau pour les enneigeurs, réduction du nombre de pylônes, campagne de ramassage de déchets, le domaine skiable des Arcs comme la municipalité, s’engage pleinement comme un acteur majeur de la transition écologique. Tous les acteurs du territoire vont dans le même sens pour faire des Arcs, une destination exemplaire à tous points de vue.