L’eau et la neige savoyardes à la loupe

Comme chaque année, la direction départementale des territoires de la Savoie a publié son observatoire de la neige de culture*.

Cette nouvelle édition porte sur les données consolidées de la saison 2019-2020. Elle confirme, sans surprise, la dynamique d’investissement en faveur des installations de neige de culture sur les domaines skiables dans le département. Sur l’exercice, la part de surface de pistes équipées s’est accrue de 75 hectares (+ 3,1 %). À l’échelle du département, 2 462 hectares sont en capacité d’être enneigés, soit 34,7 % de la surface des pistes.

À l’exception des Bauges, les autres massifs ont accru leur capacité d’enneigement : le Beaufortain (+ 13,3 %), la Maurienne (+ 0,1 %) et la Tarentaise (+ 2,7 %).

Cette capacité ne doit pas être confondue ou rapprochée des volumes d’eau prélevés. Dans ce cas précis, la Tarentaise représente 68 % du volume total, la Maurienne 26 %, le Beaufortain 6 %, et les Bauges 0,10 %. À l’échelle de la  Savoie, la moyenne globale de prélèvement affiche une baisse de 3 % pour la saison 2019-2020. À noter : la baisse de la part de prélèvement direct en cours d’eau (de 17 à 12 %) au profit de la part de prélèvement en cours d’eau passant par une retenue (de 30 à 37 %).

Une production moins énergivore

Cet observatoire met également en parallèle la consommation électrique et la production de neige de culture. Le bilan quinquennal de cette corrélation permet de constater les progrès réalisés en termes de consommation énergétique : « le ratio qui était de 3 kWh par mètre-cube de neige produite au cours de la saison 2015-2016 est à présent de 2,69  kWh par mètre cube de neige produite. »

* Avec le concours de DSF, AGATE, INRAE et Météo-France-CNRS-CNRM-Centre d’études de la neige.

 Les chiffres clés de l'observatoire de la neige de culture en Savoie 2019-2020 : 
- Prélèvement total :  7 928 000 m³ soit -3% par rapport à 2018-2019 (8 183 670 m³), mais dans la moyenne haute des cinq dernières années
- Couverture des pistes en neige de culture : 34,7 %
- Part des prélèvements en cours d'eau via une retenue : 37,1 %
- Volume d'eau stockable par les retenues : 3 175 000 m³ (+ 7,5%)
- Mois de l'année où la consommation d'eau est la plus importante : novembre avec 3 millions m³