Les trottinettes électriques débarquent en station !

Après Avoriaz l’année dernière, Val Thorens et Tignes proposent aux touristes des flottes de trottinettes électriques durant l’été.

Les deux stations savoyardes donnent une autre dimension à la mobilité douce durant la saison estivale. « Nous souhaitons proposer un service un peu différent, une autre manière de se déplacer afin d’améliorer des trajets sans valeur ajoutée comme aller chercher des croissants le matin », explique Thibaut Loubère, responsable marketing de Val Thorens.

En partenariat avec l’opérateur Dott, 40 trottinettes en libre-service sont accessibles pour les visiteurs de la plus haute station d’Europe entre le 15 juin et 15 septembre. Réparties sur onze points de parking, elles peuvent rouler jusqu’à une vitesse de 20 km/h. « Pour éviter les parkings sauvages, les trottinettes disposent d’un GPS. Elles se verrouillent si l’utilisateur dépasse la zone de circulation définie. De plus, des pénalités peuvent s’appliquer en cas de stationnement en dehors des zones de parking », précise Thibaut Loubère.

Une double expérimentation

Trois possibilités d’utilisation s’offrent aux clients : un paiement au trajet (0,25 €/minute) ; un pass « Tour de France », avec deux heures de trottinette, qui permet de franchir l’arrivée d’étape de la Grande Boucle 2019, située à 2 365 m d’altitude (4 €) ; et un pass semaine avec 30 trajets de 10 minutes (12,50 €). « Nous partons sur trois mois d’expérimentation pour voir s’il y a une appétence du public et si Dott trouve le fonctionnement sympa. Nous verrons ensuite si nous reconduirons le partenariat et si la période de fonctionnement peut être étendue ».

Du côté de Tignes, les 40 trottinettes seront disponibles sur un intervalle à peine plus réduit, du 23 juin au 3 septembre, sur le plateau de Tignes 2 100. « Parce qu’une station sans voiture, c’est une station qui respire, Tignes va plus loin dans ses actions pour la mobilité intra-station ! C’est un service de plus, qui vient compléter l’offre de navettes gratuites et la nouvelle signalétique mobilité douce ».
Credo d’Avoriaz depuis longtemps, la station sans voiture semble faire des émules. Sous des formes nouvelles.

Le chiffre : 0,25
En euro, le coût d’une minute de trajet en trottinette, soit un petit peu plus cher que les tarifs appliqués en milieu urbain (0,20 €) comme à Paris, Lyon ou Grenoble.