Jérôme Valentin : « Le VTT électrique peut devenir le pendant du ski en été »

Acteur prépondérant de la montagne, l’Union Sport & Cycle (USC) tient un rôle majeur dans les revendications d’un secteur touché de plein fouet par les restrictions imposées par le gouvernement depuis mars 2020. Son président, Jérôme Valentin, fait le point sur tous les sujets chauds avant l’été.

L’été dernier avait laissé entrevoir de belles promesses. Comment abordez-vous cette nouvelle saison estivale dans les stations de montagne ?

Nous avons toujours considéré l’été comme une période stratégique pour la montagne. Plus accessible à tout point de vue, il s’agit d’une formidable période pour faire découvrir la destination et recruter une nouvelle clientèle pour l’hiver. L’été dernier, la montagne française a tiré son épingle du jeu en capitalisant sur ses paysages exceptionnels, sa nature et en surprenant par son savoir-faire en matière d’animation et d’activités. Espérons que les conditions sanitaires permettront de transformer l’essai cet été. Quoi qu’il en soit, la montagne peut compter sur nos commerces et nos marques pour dynamiser l’offre touristique estivale.

Quels sont les leviers de développement pour poursuivre la croissance de la saison estivale ?

Plus de la moitié des commerces de sport en station sont ouverts en été. Cette saison représente en moyenne 15 % de leur chiffre d’affaires. Ils travaillent avec leurs fournisseurs pour proposer les produits et les services les plus adaptés aux attentes des clients durant cette période. En ce sens, ils reflètent bien l’enjeu qui consiste à proposer des activités qui permettent de fidéliser la clientèle et de développer un modèle vertueux pour l’économie et l’emploi. Et nous pensons que le VTT à assistance électrique peut jouer ce rôle.

Le vélo dans son ensemble a connu une année 2020 hors du commun. En montagne le VTT et le VTT AE ont le vent en poupe. Qu’est-ce que ces activités représentent en termes de CA et de retombées économiques et comment travaillez-vous avec vos adhérents et les stations pour renforcer l’attractivité de ces pratiques ?

La pratique du vélo à assistance électrique explose en France avec 515 000 VAE vendus en 2020 (+29 %) et une progression de 46 % pour les VTT à assistance électrique. La montagne a donc tout intérêt à en faire un axe prioritaire de son développement. D’ailleurs un tiers des commerces de sport de montagne ouverts en été proposent déjà la location de vélo/VTTAE. Pour l’instant cette activité ne trouve pas encore sa rentabilité, mais le potentiel est réel. Nos professionnels y croient dans la mesure où elle offre aux familles une expérience exceptionnelle leur permettant d’accéder à des espaces naturels jusqu’alors inaccessibles à vélo. Les stations sont conscientes de ce potentiel. Elles sont de plus en plus nombreuses à s’organiser avec les socioprofessionnels pour construire des offres clés en main, des infrastructures et des itinéraires adaptés pour tous. Nous pensons qu’à moyen terme le VTTAE peut devenir le pendant du ski en été et permettre à la montagne de disposer de deux saisons fortes.

… Toute l’interview à lire dans Montagne Leaders n°284.