Mobilité : la SNCF va déployer des TGV Ouigo tout l'hiver

C’est l’un des chevaux de bataille des instances qui défendent les intérêts de la montagne, comme France Montagnes ou l’ANMSM : favoriser le transport ferroviaire afin de diminuer l’impact carbone des transports pour se rendre dans les stations de montagne. Car il faut le rappeler, la voiture représente 60 % des émissions de CO2 des stations. L’annonce de la SNCF hier contribuera à satisfaire tout le monde, et notamment le porte-monnaie des clients. Du 17 décembre au 29 mars 2021, les trains OUIGO circuleront une fois par jour entre l’Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, Marne-la-Vallée et Bourg-Saint-Maurice et desserviront les gares de Lyon Saint-Exupéry, Grenoble, Albertville, Moutiers-Salins, Aime-la-Plagne et Bourg-Saint-Maurice. Le temps de trajet total sera de 5h30 alors que le prix du billet sera de 5€ pour les enfants et à partir de 10€ pour les adultes. Les réservations seront ouvertes dès le 19 novembre.

” Cette nouvelle offre de voyage est destinée à démocratiser l’accès à la montagne et à ses activités sportives et culturelles l’hiver, SNCF réaffirmant ainsi son engagement de proposer une offre de mobilité populaire, accessible et écologique.” précise la SNCF dans un communiqué.

Cette offre Ouigo au tarif avantageux vient compléter les différents trajets déjà proposés par la SNCF vers les destinations montagne.

Concernant l’Eurostar, Jean-Luc Boch, président de France Montagnes et de l’ANMSM répondait cette semaine à nos confrères de La Vie Nouvelle : « Pour cet hiver, c’est définitivement acté. Maintenant, on se bat pour qu’Eurostar revienne l’an prochain », souligne Jean-Luc Boch. L’entreprise a en effet décidé de suspendre ses liaisons hivernales entre la Grande-Bretagne et la Savoie, expliquant sa décision par un gros manque de fréquentation lié à la crise sanitaire et au Brexit. « En parallèle, nous nous battons toujours pour rétablir les trains de nuit français. Le train reste le transport le moins carboné », appuie Jean-Luc Boch.

C’est l’un des chevaux de bataille des instances qui défendent les intérêts de la montagne, comme France Montagnes ou l’ANMSM  : favoriser le transport ferroviaire afin de diminuer l’impact carbone des transports pour se rendre dans les stations de montagne. Car il faut le rappeler, la voiture représente 60 % des émissions de CO2 des stations. L’annonce de la SNCF hier contribuera à satisfaire tout le monde, et notamment le porte-monnaie des clients. Du 17 décembre au 29 mars 2021, les trains OUIGO circuleront une fois par jour entre l’Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, Marne-la-Vallée et Bourg-Saint-Maurice et desserviront les gares de Lyon Saint-Exupéry, Grenoble, Albertville, Moutiers-Salins, Aime-la-Plagne et Bourg-Saint-Maurice. Le temps de trajet total sera de 5h30 alors que le prix du billet sera de 5€ pour les enfants et à partir de 10€ pour les adultes. Les réservations seront ouvertes dès le 19 novembre.

” Cette nouvelle offre de voyage est destinée à démocratiser l’accès à la montagne et à ses activités sportives et culturelles l’hiver, SNCF réaffirmant ainsi son engagement de proposer une offre de mobilité populaire, accessible et écologique.” précise la SNCF dans un communiqué.

Cette offre Ouigo au tarif avantageux vient compléter les différents trajets déjà proposés par la SNCF vers les destinations montagne. 

Concernant l’Eurostar, Jean-Luc Boch, président de France Montagnes et de l’ANMSM répondait cette semaine à nos confrères de La Vie Nouvelle : « Pour cet hiver, c’est définitivement acté. Maintenant, on se bat pour qu’Eurostar revienne l’an prochain », souligne Jean-Luc Boch. L’entreprise a en effet décidé de suspendre ses liaisons hivernales entre la Grande-Bretagne et la Savoie, expliquant sa décision par un gros manque de fréquentation lié à la crise sanitaire et au Brexit. « En parallèle, nous nous battons toujours pour rétablir les trains de nuit français. Le train reste le transport le moins carboné », appuie Jean-Luc Boch.